ÉGLISE SAINTE MARIE DE CASTELLO, Présentation

Longueur Audioguide: 2.36
français langue: français

Au sommet de la falaise sur laquelle est né le tout premier centre de Corneto, se tient l’église qui, jusqu’à la fin du XVe siècle, en était le dôme : Sainte Marie de Castello. La très haute tour à moitié détruite que vous apercevez en face de l’église est tout ce qu’il reste de l'habitation seigneuriale. Elle a été construite au XIIe siècle par une des premières familles nobles au pouvoir. À cette époque, comme dans d’autres villes, les tours traduisaient le rôle dominant des familles auxquelles elles appartenaient, mais il s'agissait également d’éléments de défense. En visitant Tarquinia, vous découvrirez qu’ils en existent bien d’autres encore !

L’église est embellie par quelques détails que je vous invite à regarder de plus près : le portail central, la fenêtre bifore sur la façade, le sol fait de mosaïques, le font baptismal, la chair et le baldaquin à colonnes ou encore certaines œuvres du XIIIe siècle, réalisées par les diverses familles de marbriers romains, les Cosmati.

Les pierres tombales conservées à l’intérieur de l’église racontent la fondation en 1121 et le sacre en 1208. Sachez qu’au centre de l'église, les quatre grands arcs en ogive soutenaient autrefois une grande coupole, qui s’est effondrée en 1819, à la suite d’un tremblement de terre.

L’intérieur au style architectural roman lombard se divise en trois nefs grâce à des piliers surmontés de chapiteaux, qui supportent des croisées d'ogives. Certains d'entre eux sont sculptés de motifs à forte inspiration classique, avec des moulures rondes et des dentelles ou des feuilles d’acanthe ; d’autres avec des sirènes à deux queues, des têtes d'hippocampes ou encore des mélanges de la tradition dite « barbare ».

 

Mettez à présent sur pause et reprenez une fois à l’extérieur.

 

Non loin de l’église, le long de Via di Fontana Nuova, je vous conseille d’admirer l’ancienne fontaine qui a donné son nom à la rue. Construite au pied de la falaise, entre le XIIe et le XIIIe siècle, elle utilise l’eau d’une canalisation qui remonte probablement à l'époque étrusque. Autrefois, elle était couverte d’une voûte en berceau et ouverte avec des arcs en plein cintre soutenus par des colonnes en granit qui avaient été récupérées dans les ruines de la Tarquinia étrusque-romaine ou du port de Gravisca. Vous avez remarqué à quel point les chapiteaux médiévaux délicatement sculptés sont beaux ?

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur