ABBAYE DE WESTMINSTER, TOMBES

Longueur Audioguide: 2.46
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

En parcourant tout le bas-côté droit, vous arrivez au transept où, depuis le XVᵉ siècle, les grands hommes de culture anglo-saxonne sont enterrés ou commémorés avec des monuments. Dans le coin dénommé Coin des Poètes/Poets’ Corner reposent des écrivains comme Dickens, Tennyson et Kipling, alors que Shakespeare, Shelley, Byron et beaucoup d’autres, qui sont enterrés ailleurs, ne sont ici que commémorés. Vous verrez également des monuments dédiés à des musiciens et à de grands acteurs comme Laurence Olivier, l’une des dernières personnalités du monde artistique et culturel à avoir été enterrée ici en 1989.

Allez maintenant vers le centre de l’église. Entre la nef centrale et le chœur vous ne pourrez pas manquer de remarquer une transenne néo-gothique recherchée, réalisée au moment des travaux de réaménagement de la zone la plus sacrée de Westminster, le « sanctuaire » où les souverains anglais sont couronnés. Le maître-autel, où vous pouvez voir une reproduction de la Cène, date du début du XIXᵉ siècle, comme la cloison, la grille et les sièges du chœur, tandis que le magnifique pavement en mosaïque de tesselles dorées et de marbres de couleur, œuvre d’un marbrier romain, est de la seconde moitié du XIIIᵉ. Je vous souligne également la belle tombe en baldaquin de personnages de la dynastie Lancaster.

Sur le côté gauche, vous avez le « couloir des hommes d’État », avec les tombeaux des Premiers Ministres du XIXᵉ siècle. De là, vous pouvez commencer à parcourir le couloir qui tourne autour du maître-autel. Au centre, un escalier vous conduira à la Chapelle d’Henri VII, datant du XVIᵉ, également dénommée « Lady Chapel » parce qu’elle est dédiée à la Vierge Marie. C’est l’une des créations gothiques les plus audacieuses et fantaisistes : regardez le charme des cuivrages des voûtes en forme d’éventail, soutenues par des piliers à cannelures ! Sur votre gauche, vous pouvez visiter la tombe de la reine Élisabeth Ire, décédée en 1603, et au fond, vous voyez le Coin des Innocents /Innocents' Corner qui contient des tombes attendrissantes d’enfants de la dynastie royale.

Admirez également dans l’église des œuvres d’artistes de la Renaissance italienne : sur l’autel, un tableau du vénitien Bartolomeo Vivarini, et le joli tombeau d’Henri VII et de sa femme Élisabeth d’York, réalisé par un sculpteur florentin du XVIᵉ siècle.

En traversant une passerelle moderne, vous arrivez à la tombe du fondateur de l’église, Édouard le Confesseur, puis vous voyez la Coronation Chair, le trône en chêne où siègent les rois d’Angleterre lors du couronnement.

 

CURIOSITÉ : La pierre « Stone of Scone », symbole du royaume d’Écosse, est restée pendant sept siècles sous la Coronation Chair. Elle n’a été restituée à Edimbourg qu’en 1996.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur