CHÂTEAU DE CHARLOTTENBOURG, Château Intérieur

Longueur Audioguide: 2.34
français langue: français

Le corps principal de cette superbe résidence est connu sous le nom de Altes Schloss, l'ancien château, pour souligner son rôle de cœur du complexe.

Commencez votre visite par les superbes salles du rez-de-chaussée : ce sont les appartements royaux, ornés de magnifiques stucs et de précieux brocarts, rappelant ainsi l'opulence dans laquelle vivaient les membres de la famille Hohenzollern. Je vous signale notamment la chambre de Frédéric Ier, avec sa salle de bains enrichie d'un superbe mobilier laqué.

 

Je vous conseille de vous rendre dans le cabinet des porcelaines, avec ses plus de trois mille exemplaires provenant de Chine et du Japon, mais ne ratez pas non plus la chapelle, œuvre de l'architecte Johann Friedrich Eosander von Göthe, avec ses merveilleux arcs et son plafond à fresques.

 

En empruntant l'escalier d'honneur, vous arriverez au premier étage où vous attend la vaste collection d'argenterie de la famille royale, et notamment le service du prince héritier, un véritable chef-d'œuvre de l'orfèvrerie allemande.

 

L'aile gauche vous conduit en direction de la Große Orangerie, où se tiennent aujourd'hui des concerts et des évènements, puis au théâtre à trois étages, de style néo-classique, qui abrite des expositions temporaires.

 

Le corps de gauche est la Neue Flügel, la nouvelle aile, conçue dans les années quarante du 18e siècle par Georg Wenzeslaus Knobelsdorff.

La salle à manger, appelée Weißer Saal, mérite aussi une visite. Son nom, salle blanche en français, provient de sa couleur dominante, qui lui donne un air de bonbonnière. Elle servait de salle à manger mais était aussi la salle du trône de Frédéric II dit le Grand.

Vous serez enchanté par la profusion d'or, de stucs et de miroirs de la Goldene Galerie, une salle de 42 mètres de long utilisée pour les bals et les cérémonies. L'appartement privé de la reine Louise, épouse de Frédéric-Guillaume III, vaut également le détour, avec sa magnifique chambre réalisée par Karl Friedrich Schinkel en 1810.

 

Curiosité : La splendeur des intérieurs et des décors restaurés ou refaits s'unissent à la grâce des peintures originales situées dans le deuxième appartement de Frédéric II. On y trouve plusieurs peintures d'époque, dont L’embarquement pour Cythère d'Antoine Watteau, dans laquelle le peintre français représente un joyeux groupe prêt à se rendre sur l'île natale de la déesse Aphrodite, déesse de l'amour.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur