GEMÄLDEGALERIE, L'amour Triomphe De Tout Caravage

Longueur Audioguide: 3.22
français langue: français

Michelangelo Merisi, dit Le Caravage, fut un véritable novateur dans l'histoire de la peinture. Ce fut l'un des premiers à avoir peint au pinceau sans dessin préparatoire ; on lui doit aussi le perfectionnement du clair-obscur et des œuvres empreintes d'un réalisme qui a marqué le public. Ce tableau est l'un des plus célèbres.

Le Caravage le peignit à Rome entre 1602 et 1603, pour son mécène Vincenzo Giustiniani.

Le thème du tableau est Cupidon, le dieu romain de l'Amour, l'un des sujets les plus représentés de la mythologie classique. Le titre, Amor vincit omnia, est un vers du poète Virgile, qui signifie « l'amour triomphe de tout ».

 

Le Caravage, contrairement aux peintres qui l'ont précédé, n'idéalise pas le dieu de l'éros en en faisant un putto innocent. Il décide plutôt d'en faire un être « terre-à-terre » dont le corps réaliste suscite le désir.

Le modèle de Cupidon est en effet un jeune homme faisant partie des petites gens romaines, Francesco Buoneri, qui fut le serviteur puis l'amant du peintre pendant des années et a posé pour d'autres célèbres tableaux dont le fameux Jean-Baptiste.

Âgé de douze ans, il est représenté ici dans une pose provocante, les jambes écartées, une expression malicieuse sur le visage et les joues roses.

Le tableau, dont la charge érotique est palpable, a même été caché par son propriétaire derrière un rideau, pendant plusieurs années. Est-ce par pudeur ou pour souligner son caractère précieux ?

 

Les instruments de musique sont des natures mortes : comme vous le voyez, ils sont inutilisables. En regardant bien, vous verrez en effet que le luth possède cinq cordes au lieu de douze, et le violon deux au lieu de quatre. La partition, elle, est un hommage au commanditaire : il s'agirait d'un morceau composé justement par Vincenzo Giustiniani, comme le souligne la lettre V inscrite au-dessus de la portée.

 

La peinture est restée la propriété de la famille Giustiniani jusqu'à ce que Frédéric-Guillaume III ne l'achète pour la collection du musée, en plus de huit autres tableaux du Caravage. Trois d'entre eux ont été détruits pendant la Seconde guerre mondiale, et les autres ont été placés dans d'autres musées.

 

Curiosité : Le Caravage, qui dut fuir Rome après avoir tué un homme lors d'un duel, était un célèbre bagarreur et connut de nombreux démêlés avec la justice. C'est en effet grâce aux minutes des procès de l'époque, examinés récemment, que nous en savons plus aujourd'hui sur sa vie privée.

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur