MUSÉE TOPOGRAPHIE DES TERRORS, Présentation

Longueur Audioguide: 2.28
français langue: français

Bonjour, je suis Jeff, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : le musée Topographie des Terrors, c'est-à-dire « topographie de la terreur ».

 

Le musée se trouve là où, entre 1933 et 1945, se dressait le quartier général de la Gestapo, la police secrète nazie aussi terrible que cruelle. Le quartier entier a été lourdement bombardé, puis complètement rasé après la Seconde Guerre mondiale. Lors de la reconstruction de la ville, on a retrouvé, sous les décombres, les cellules ainsi que les tunnels secrets où les opposants politiques étaient retenus et torturés par le régime. C'est ainsi qu'en 1987, pour célébrer le 750e anniversaire de Berlin, on a décidé d'exploiter cet espace et d'inaugurer une exposition en plein air sur les atrocités nazies.

L'exposition a rencontré un énorme succès et est devenue permanente. Les fouilles des souterrains se sont poursuivies et, depuis 2010, un énorme espace d'exposition de 800 m3 présente tous les artéfacts. Les cellules et les tunnels du sous-sol sont également ouverts au public, ce qui représente un des moments les plus émouvants et bouleversants de la visite.

 

Avec les séries de photographies, ordonnées par thèmes, vous remonterez le temps jusqu'aux années les plus obscures du régime et vous découvrirez la propagande et les méthodes de torture de l'impitoyable police hitlérienne. Les étapes de la politique de la terreur qui a tué des milliers d'innocents sont particulièrement bien illustrées. De plus, les noms et les visages des responsables de ces atrocités, commises en Allemagne et dans le reste de l'Europe entre 1939 et 1945, sont dévoilés.

Le musée décrit aussi le climat général d'omerta à l'égard des méthodes de la Gestapo qui a rendu possible ce régime de la terreur.

 

Une grande partie du mur de Berlin, qui n'a pas été détruite après la réunification, part du musée. Vous pouvez la voir sur la Niederkirchnerstrasse, où le mur suit la route sur environ 200 mètres.

 

Curiosité : Une partie de l'exposition photographique se trouve exactement dans le tunnel creusé en face des fondations des cellules utilisées par la Gestapo pour interroger, torturer et tuer les prisonniers politiques.

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur