MUSEUMSINSEL, Bodemuseum

Longueur Audioguide: 3.22
français langue: français

Le Bode-Museum domine la pointe nord de la Museumsinsel, et semble flotter sur la Spree comme un bateau, dont la proue arrondie loge la façade principale, au bord de l'île.

 

Le palais fut construit à partir de 1882 sur projet de Ernst Eberhard von Ihne. L'inauguration officielle se déroula en 1904, mais ce n'est qu'en 1956 que le musée fut baptisé du nom de son premier directeur : Wilhelm von Bode.

 

Le musée se compose de trois collections importantes : une extraordinaire collection de numismatique, avec des pièces rares et précieuses, une section riche d'art byzantin et une imposante exposition de sculptures.

 

En franchissant le seuil, vous vous trouverez dans un grand hall d'entrée, de forme circulaire, surmonté d'une coupole. En haut des escaliers, un élégant café fait face à l'espace raffiné. Vous serez accueillis par la statue équestre du Grand Électeur Frédéric-Guillaume, représenté par Andreas Schlüter. C'est d'ici que part le parcours dédié aux sculptures. Vous pourrez voir des réalisations de différentes époques, en vous concentrant notamment sur celles médiévale et de style Renaissance. Une partie de l'étage est occupée par la collection d'art byzantin, où vous pourrez admirer sarcophages, mosaïques et statuettes en ivoire.

 

Ne manquez pas le Tiepolo-Kabinet, une pièce rose pâle ornée de stucs du 18ème siècle, et dans laquelle sont exposées 22 fresques que Giambattista Tiepolo réalisa pour un palais italien en 1759, et qui furent achetés et amenés à Berlin par von Bode. 

 

Passionné ou non, allez voir la collection de pièces de monnaie : c'est l'une des plus grandes au monde, et elle comprend plus d'un demi-million de pièces, dont certaines sont extrêmement rares. Vous pourrez notamment admirer l'une des premières pièces jamais frappées : il semblerait qu'elle remonte à 2600 années en arrière.

 

Curiosité : Le 27 mars 2017, peu avant l'aube, des voleurs se sont faufilés dans le musée en entrant par une fenêtre, pour voler la « Big Maple Leaf » : une gigantesque pièce canadienne en or, avec un diamètre de 53 centimètres et un poids frôlant les 100 kg, et d'une valeur de près de quatre millions de dollars. La police allemande parvint à arrêter quatre personnes impliquées dans le vol, mais la pièce, reportant le portrait de la reine Élisabeth II d'un côté et, de l'autre, une feuille d'érable, n'a pas été retrouvée.  On craint qu'elle a été immédiatement fondue puis vendue...

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur