HERITAGE MUSEUM, Premier Étage

Longueur Audioguide: 2.53
français langue: français

Au premier étage du musée, vous trouverez deux expositions permanentes importantes : la première est consacrée à l'opéra cantonais, la seconde à un des artistes les plus connus du genre Lingnan, Chao Shao-an.

Le « Cantonese Opera Heritage Hall » vous accueille dans un festival de couleurs, de matériaux et d'objets précieux, dans un espace qui abrite même la reconstruction d'un vrai théâtre. Si vous ne connaissez pas encore l'opéra cantonais, sachez qu'il s'agit d'un genre artistique très complexe qui implique plusieurs disciplines : chant, danse, théâtre mais aussi acrobaties et arts martiaux. La formation d'un artiste demande des années d'études et une grande adresse. Pour ne pas que disparaisse cet art, il existe des associations qui attribuent des bourses d'études aux étudiants les plus méritants.

La galerie vous présente de véritables trésors, qu’il s’agisse de costumes de scènes richement décorés ou de merveilleux objets comme des coiffes ou des broches pour les cheveux, des affiches et des photographies, ainsi que des scénographies et des programmes multimédia.

Certaines reliques ont été données par de grands acteurs comme la star Lee Hong Kum.

 

Mettez maintenant sur pause et rendez-vous à la « Chao Shao-an Gallery ».

 

 

La galerie prend le nom du grand maître chinois, un des plus importants représentants d'un style particulier né au début du 20e siècle, dit Lingnan, du nom de la région où il commença à se diffuser. Ce style trouve son inspiration dans la peinture traditionnelle japonaise, tout en gardant beaucoup de caractéristiques de la peinture originale, mais s'est aussi imprégné d'influences occidentales.

Dans les tableaux exposés, vous pourrez admirer des paysages, des arbres, des animaux comme des paons, des tigres ou des singes. Beaucoup d’œuvres racontent des bribes de voyage vécues par l'artiste lors de ses nombreux déplacements. 

Parmi ses œuvres les plus suggestives, vous trouverez « Skull in a faded dream », de 1955, où, sur un fond dominé par la couleur grise, un crâne oublié gît dans un pré à côté d'azalées blanches. Comme si le peintre avait voulu souligner le grand contraste entre la vie et la mort, le témoignage de la continuité de l'existence malgré les traumatismes de la guerre et de la perte.

Curiosité : en observant les œuvres, vous remarquerez que la peinture chinoise comprend aussi l'art très ancien de la calligraphie. Vous saviez que la calligraphie chinoise, divisée en cinq styles principaux, est un art tellement ancien et précieux qu'il est inscrit au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO?

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur