TEMPLE DU CIEL, Administration De La Musique Divine

Longueur Audioguide: 2.04
français langue: français

L’Administration de la musique divine, qui couvre une superficie de près de 10 000 mètres carrés du temple, était l'académie de musique rituelle la plus prestigieuse de Chine pendant les six cents ans de règne des dynasties Ming et Qing. C’est ici que l’on conservait les instruments de musique cérémonielle et que l’on s'exerçait à jouer et danser. 

Construit en 1420, le complexe partagé en trois cours est considéré comme l’une des cinq structures les plus importantes du Temple du Ciel.

Au moment de sa fondation, la structure abritait environ 300 personnes, dont des musiciens et des danseurs de cour, qui en quelques années se sont multipliés, allant jusqu’à 2 200 sous le règne de l’empereur Jiajing.

Il s’agissait aussi d’un lieu de villégiature : chaque année, les fonctionnaires qui accompagnaient l’empereur pour vénérer le ciel louaient des maisons dans les environs. Des boutiques étaient installées dans la zone, qui accueillait même une foire qui fut abolie sous la dynastie Qing.

Le plus grand pavillon de la première cour, d’environ 600 mètres carrés, appelé Ningxi, accueillait les instruments de musique utilisés pour la musique rituelle Zhongheshaoyue, l’une des deux plus importantes de Chine, et fut le lieu où se déroulaient les répétitions des membres de la cour et des artistes cérémoniels. En plus des instruments, il accueille aujourd’hui des spectacles musicaux et de danse sacrificielle antique.

Derrière le pavillon Ningxi se trouve le pavillon Xianyou, qui était à l’origine dédié à l’empereur taoïste Xuanwu et à certains des dieux de la musique. Le pavillon compte sept chambres et est magnifiquement décoré de peintures à tempéra à l’extérieur et à l’intérieur. Une exposition de vêtements et de costumes de cérémonie et de scène ainsi que des portraits et des statues de musiciens y sont conservés.

Le complexe est entouré de 79 vérandas qui sont aujourd’hui utilisées comme pavillons pour une exposition d’instruments de musique tels que des harpes, des psaltérions, des tambours, des Xun, une sorte d’ocarina et des flûtes Xiao.

 

 

Curiosité : Si vous ne connaissez pas les instruments de musique chinois, vous tenez l’occasion rêvée, car vous pourrez essayer de jouer des moins anciens.

 

Ainsi se termine notre visite du Temple du Ciel. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur