TEMPLE DU CIEL, Salle Des Prières Pour Les Bonnes Moissons Deuxième Partie

Longueur Audioguide: 2.05
français langue: français

Les deux pavillons que vous voyez sur les côtés de la Salle de prière accueillaient autrefois l’entrepôt des tables divines. Maintenant, celui de gauche accueille la Salle des cérémonies du Culte de la Cérémonie du Ciel, avec les outils sacrificiels et la procédure d’adoration du Ciel par l’empereur, ainsi qu’une reproduction de l’empereur Qianlong exécutant le rituel le plus élevé de la dynastie Qing. Le pavillon de droite a été transformé en salle de musique et de danse : vous pouvez voir les instruments anciens de musique Shao, tels que des cloches et des carillons. À travers des textes, des images, des boîtes à lumière, des modèles et des reproductions sonores, la scène musicale et chorégraphique des différentes cérémonies qui ont eu lieu dans le temple sont reconstituées.

Un autre bâtiment important du complexe est la Salle impériale du Ciel qui se trouve à côté de la Salle de prière, reliée par trois portes vitrées. C’était là où l’on consacrait les tables divines. Le portail sur le côté s’appelle la Porte Guxi, qui signifie « soixante-dix ans ». Admirez le toit de la salle avec sa belle couleur bleue. Sous l’avant-toit, en revanche, vous verrez une table écrite par l’empereur Jiajing, qui indique : « Salle impériale du Paradis ».

À l’intérieur, des sanctuaires en forme de petites maisons conservent les tables de Dieu. Le premier et le cinquième jour de chaque mois lunaire, les fonctionnaires les époussetaient et brûlaient ensuite de l’encens.

D’un côté de l’autel, on peut voir le Couloir des soixante-douze autels. Il s’agit d’une longue galerie, avec un plafond merveilleusement décoré et un toit de tuiles vertes. Il mesure cinq mètres de large, 350 mètres de long et contient 72 petites pièces qui abritent autant d’autels. Il est relié aux Cuisines divines qui se trouvent derrière.

La veille de la cérémonie du sacrifice, le couloir était éclairé par des lanternes et les offrandes, y compris le jade, la soie, les céréales et les fruits, étaient transportées le long du couloir par une somptueuse procession.

 

 

 

Curiosité : Au bout du couloir, vous trouverez ce qu’on appelle les Pierres des sept étoiles... mais en vérité, elles sont au nombre de huit. Sachez que l’empereur Jiajing fit poser sept gros rochers sculptés comme les sommets des montagnes Taishan pour symboliser l'unité de la Chine. Mais lorsque la Mandchourie est devenue partie intégrante de l’État, l’empereur Qianlong en fit ajouter un autre.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur