CATHÉDRALE, Cloître

Longueur Audioguide: 2.34
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

En passant la porte de San Severo, de style roman et en marbre blanc, vous vous retrouvez dans le cloître, une oasis de tranquillité entourée de galeries gothiques du XIVᵉ et du XVᵉ siècle. L’attraction principale de ce cloître, qui est presque aussi vaste que l’église elle-même et qui est devenu un jardin avec de très grands palmiers et magnolias, sont les incomparables oies blanches. Si vous essayez de les compter, vous verrez qu'il y en a 13, comme l’âge de Sainte Eulalie lorsqu’elle fut martyrisée et le nombre de tortures qu’elle a subies avant de mourir.

Les oies sont très bien traitées. Elles ont, en effet, un étang pour elles toutes seules, avec une fontaine du XVᵉ siècle surmontée d’une statue équestre de Saint-Georges ! Cette fontaine est entièrement décorée de fleurs à l’occasion de la fête du Corpus Domini, quand une coquille d’œuf vide est tenue en équilibre sur le jet d’eau, symbole de l’hostie consacrée. La tradition du « com balla » ou « danse de l’œuf », remonte au XVIIIᵉ siècle.

Parmi les chapelles qui s’ouvrent sur les côtés du cloître, je vous signale celle dédiée à la Verge de la Llum, Notre-Dame de la Lumière, patronne de l’électricité et de la plomberie. Une autre chapelle que vous devez voir est celle dédiée à la mémoire des 930 religieux (prêtres, sœurs et moines) qui furent tués pendant la Guerre Civile espagnole. Elle est à côté de la Chapelle de Sainte Lucie qui n’a été incorporée dans la cathédrale que plus tard, car au début c’était une structure séparée : vous aurez, en effet, remarqué en faisant le tour extérieur de la cathédrale que la chapelle a une entrée sur la rue, avec une belle façade égayée d’arcs semi-circulaires. Cette chapelle est aussi appelée « des vierges » parce que, en plus d’être la protectrice de la vue, la sainte est également celle des jeunes filles non mariées.

Juste à côté de la chapelle de Sainte Lucie vous pouvez visiter le Musée de la Cathédrale, une belle collection de retables et de peintures religieuses, parmi lesquels je vous signale surtout la Pietà de Bartolomè Bermejo, l’un des grands maîtres du XVᵉ siècle espagnol, à qui MyWoWo dédie le fichier suivant.

 

CURIOSITÉ : Une ancienne légende relie l’origine de la cathédrale à un épisode miraculeux. La très belle fille du comte de Barcelone a été violée et tuée à treize ans par un ermite possédé, mais elle ressuscita après avoir reçu les sacrements et, en ouvrant ses yeux, elle dit qu’une église devait être construite dans ces lieux.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur