DESCALZAS REALES, Histoire

Longueur Audioguide: 2.48
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Bonjour, je suis Claudia, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde.

Je vous accompagnerai aujourd’hui pour la visite du Monastère de las Descalzas Reales.

Ce monastère est l’un des monuments les plus somptueux de Madrid !

À deux pas de la très animée Puerta del Sol, le Monastère de las Descalzas Reales est un peu un couvent, un peu un musée, un peu un lieu de pouvoir. Mais c’est surtout le monument de Madrid où l’on comprend le mieux le sens du « siglo de oro », le siècle d’or de l’art et de la culture espagnole.

Ce couvent de religieuses cloîtrées fut fondé peu après la moitié du XVIᵉ siècle par Jeanne d’Autriche, fille de l’empereur Charles Quint. C’est donc depuis toujours le préféré de la famille royale et il a accueilli pendant des siècles les jeunes filles d’importantes familles aristocratiques qui, au moment de prononcer leurs vœux, laissaient en « dot » au monastère de généreuses donations, des terres et des œuvres d’art.

Vous devez savoir que le palais ne fut pas construit pour cela mais qu’il est beaucoup plus ancien, comme l’ont révélé les découvertes dans le sous-sol, et entra à faire partie des propriétés de la cour au XVᵉ siècle. Jeanne, future fondatrice du couvent, naquit précisément ici.

Si vous la regardez de l’extérieur, l’église vous semble sévère : ce n’est pas un hasard si son architecte fut également l’un des concepteurs de l’Escorial. À l’intérieur, entre les décorations et les belles sculptures du XVIIᵉ, vous pouvez admirer la tombe de la fondatrice Jeanne de Habsbourg, en marbre blanc, œuvre de Pompeo Leoni. Le cloître, à portiques et loges, était à l’origine la cour du monastère qui, dans son ensemble, rappelle effectivement plus un palais civil qu’une communauté religieuse.

La Salle des Délibérations, plusieurs cellules du couvent et le somptueux salon des rois abritent le Musée du couvent, un trésor d’art qui prouve largement la richesse du palais et l’origine aristocratique de nombreuses religieuses : reliquaires, meubles, grandes tapisseries, sculptures et œuvres de grands peintres des XVᵉ et XVIᵉ siècle, dont le Titien et Zurbarán. Je vous signale également la chapelle baroque raffinée avec ses fresques et ses sculptures.

 

CURIOSITÉ : Si vous êtes à Madrid pendant la semaine de Pâques, ne manquez pas dans ce cloître la procession du Vendredi Saint qui est parmi les plus célèbres d’Espagne.

Ainsi se termine notre visite du Monastère de las Descalzas Reales de Madrid : MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

 

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur