ESCURIAL, INTRODUCTION

Longueur Audioguide: 2.56
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

 

Bonjour, je suis Christophe, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde

Je vous accompagnerai aujourd’hui pour la visite du Monastère de San Lorenzo el Escorial.

El Escorial est l’un des lieux les plus fascinants et les plus riches de toute l’histoire de l’Espagne !

Le monastère grandiose qui se dresse devant vous, ici au cœur de la Sierra di Guadarrama à une quarantaine de kilomètres du centre de Madrid, est étroitement lié à la personne de Philippe II : le roi le voulait comme symbole de puissance et de dévotion et le choisit d’abord comme résidence, puis comme tombe. Ce sera lui le personnage principal de notre visite !

Philippe était le fils du célèbre empereur Charles Quint, le souverain d’un empire intercontinental, ou « le soleil ne se couchait jamais ». Né dans la première moitié du XVIᵉ siècle, Philippe était profondément « espagnol » : extrêmement religieux, sévère dans ses manières, toujours vêtu de noir. Ce fut lui qui transforma Madrid, qui n’était jusqu’alors qu’une ville secondaire, en capitale de l’Espagne, au cœur de la péninsule ibérique.

L’Escurial est né pour célébrer la victoire d’une bataille. C’était la guerre contre les Français et la bataille était celle de Saint-Quentin qui eut lieu le 10 août 1557, jour consacré à saint Laurent. Les seize cours de l’ensemble forment un échiquier qui rappelle le gril, l’instrument de torture de saint Laurent : il est difficile d’imaginer un symbole moins joyeux ! Des incidents angoissants eurent lieu pendant la construction : on parle d’inquiétantes apparitions de fantômes, de mystérieux ululements nocturnes, de loup « démoniaque ». Quoi qu’il en soit, le monastère fut réalisé en vingt ans avec peu d’ajouts successifs : les travaux de décoration se prolongèrent, en revanche, pendant plusieurs décennies, impliquant de nombreux artistes italiens.

Si vous regardez l’Escurial de l’extérieur, avec son volume de granit et d’ardoise, ses tours angulaires, ses hauts murs lisses percés de 2 600 fenêtres, vous aurez un sentiment de lourdeur et d’impénétrabilité. Les cloîtres, les couloirs, les pièces de représentation et celles de réunion occupent un périmètre d’environ 200 mètres sur 160 où la seule courbe présente est celle de l’immense coupole de l’église de 95 mètres de haut.

 

CURIOSITÉ : Saviez-vous que le dictateur Francisco Franco affirmait être la réincarnation de Philippe II ? Il se fit même construire lui aussi un mausolée à quelques kilomètres de l’Escurial : il fit creuser des prisonniers républicains condamnés aux travaux forcés et posa au-dessus une croix cyclopéenne en béton armé.

 

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur