MUSÉE CERRALBO, Mezzanine Et Premier Étage

Longueur Audioguide: 2.44
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Vous êtes maintenant dans le premier des trois salons successifs qui donnent tous sur le jardin. Leur nom vient de la couleur qui distingue les murs et les tentures. Le Salon rouge était le cabinet privé du marquis : de là, vous passez au Salon jaune, qui est le seul à avoir conservé ses parements d’origine. Ici, vous pouvez imaginer la noble famille qui prend ses repas, assise autour de la table centrale en acajou, sous le beau lustre en cristal de Bohême.

Le troisième salon, le Salon rose, a été créé par doña Amélie, la belle-fille du marquis et co-fondatrice du musée, comme une sorte de salon d’étude, de travail et de loisirs pour les femmes.

 

La dernière salle de cette aile du palais était la chambre de l’illustre marquis qui, comme vous l’aurez compris au mobilier, était un personnage plutôt austère.

Malheureusement, l’autre aile du palais, celle d’hiver, est momentanément fermée au public, par conséquent, vous ne pouvez pas faire autrement que de revenir à la Grande Porte de l’entrée et gravir le majestueux Escalier d’Honneur, dont la première partie est en marbre et la seconde est dotée d’une rampe en fer forgé provenant du Monastère de las Salesas Reales.

Mettez maintenant sur pause et allez dans la salle d’armes.

Vous vous trouvez maintenant au premier étage, également appelé l’étage noble, parce que, bien qu’étant distribué comme la mezzanine, il était décoré et meublé de manière beaucoup plus somptueuse, car c’était le lieu privilégié pour les réceptions, les fêtes et les danses. Vous êtes dans la salle d’armes qui abrite une collection de plus de quatre cents pièces. Au fond, sur le côté gauche, vous pouvez apercevoir une petite salle de bain, avec une baignoire en marbre et une vue sur le jardin. 

Je vous conseille de porter une attention particulière à l’exotique salle arabe : sur les murs, en plus des précieux tapis kilim, sont exposés de curieux instruments de musique ainsi que des armes provenant du Maroc, du Japon, des Philippines et de Chine. Vous terminez la première série de salles dans le « salón estufa », la serre où l’on protégeait les plantes d’intérieur, et qui fut ensuite transformée par le marquis en un bureau pour exposer les pièces archéologiques.

CURIOSITÉ : Le Musée est la seule maison-musée de Madrid qui a été reconstruite telle qu’elle était entre le XIXᵉ et XXᵉ siècle. C’est un précieux témoignage de résidence aristocratique et de la vie quotidienne à Madrid à cette époque. Vous percevrez vous aussi ce charme particulier.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur