PARC DU RETIRO, Introduction

Longueur Audioguide: 2.25
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Bonjour, je suis Claudia, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde.

Je vous accompagnerai aujourd’hui pour la visite du Parc del Retiro.

« El Retiro” est le véritable poumon vert du centre de Madrid !

Le parc s’étend sur plus de 125 hectares et c’est l’espace vert préféré des Madrilènes. Vous pouvez aussi le visiter comme un magnifique musée en plein air.

Le terrain fut donné par le comte-duc d’Olivares au roi Philippe IV comme espace vert de repos près du « Cuarto Real », c’est-à-dire la résidence royale annexée au Monastère de los Jerónimos. Après avoir été longtemps réservé exclusivement à la famille royale, le parc fut partiellement ouvert pendant la seconde moitié du XVIIIᵉ siècle par le roi Charles III, à condition que les visiteurs se présentent « avec une apparence soignée ».

Vous pouvez entrer par pas moins de dix-huit entrées qui sont pour la plupart de véritables portes monumentales. La plus célèbre est la Puerta della Indipendencia/Porte de l’Indépendance qui donne sur la place dominée par la Puerta de Alcalá. Mais si vous préférez une entrée plus spectaculaire, je vous conseille la Puerta de Felipe IV/Porte Philippe IV, la plus majestueuse de toutes.

La première chose que vous voyez dès que vous êtes à l’intérieur, est l’ensemble de plates-bandes, dit parterre, de style français qui fut voulu par Philippe V, puis réformé par Isabelle II. Parmi les curieuses espèces végétales distribuées et taillées de façon géométrique, cherchez l’arbre le plus haut, amoureusement protégé par une balustrade : on dit que c’est le plus vieux de la capitale.

En continuant tout droit, vous arriverez au centre du parc devant l’Estanque grande/le lac artificiel dominé par la statue équestre du roi Alphonse XII. À l’époque, des représentations théâtrales ou musicales se déroulaient ici et même des batailles navales, bien différentes de celles provoquées aujourd’hui entre les barques de location qui naviguent dessus.

 

CURIOSITÉ : Vous pouvez vous amuser à parcourir cet énorme espace vert à la recherche des innombrables trésors architecturaux. Je vous signale, en particulier dans la partie sud, l’ « Angle déchu » en bronze du XIXᵉ : c’est la seule statue dédiée au diable !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur