ROCKEFELLER CENTER, RADIO CITY MUSIC HALL

Longueur Audioguide: 2.20
français langue: français

Le Radio City Music Hall, bien reconnaissable, surtout de nuit avec son inscription brillante en néon, est l'une des salles de spectacles les plus emblématiques de New York.

Vous devez savoir que l'édifice a été inauguré en grande pompe en décembre 1932, mais sans être immédiatement apprécié du public. Ce n'est qu'avec le passage des années et le changement de format, que la renommée de ses shows atteignit son sommet, notamment avec Christmas Spectacular, show de légende, tout comme celui de la célèbre troupe de danse The Rockettes.

À la fin des années 70, étant donné les loyers importants à payer et la concurrence galopante d'autres spectacles, la salle emblématique fut sur le point de passer définitivement la clé sous la porte. Heureusement, le soutien du public et, surtout, de forts intérêts commerciaux en empêchèrent la destruction. C'est ainsi que ses intérieurs somptueux furent déclarés d'intérêt monumental.

Pour comprendre les raisons de ce sauvetage in extremis, je vous propose d'entrer en laissant derrière vous les figures des médaillons extérieurs, énigmatiques, qui représentent la danse, le théâtre et la chanson, et de vous plonger dans l'un de ses shows : les effets spéciaux, la mise en scène et les chorégraphies du Great Stage vous éblouiront.

En plus du spectacle, vous pourrez aussi admirer le décor Art Déco signé Donald Deskey, et les nombreuses œuvres d'art qui ponctuent l'espace. Parmi celles-ci, la sculpture Spirit of the Dance, considérée comme scandaleuse à l'époque, ou la peinture murale du foyer, Fountain of Youth, valent bien une mention, mais la pièce maîtresse est le majestueux Mighty Wurlitzer, l'orgue de cinéma le plus grand au monde qui, avec sa gamme infinie de sons, accompagnait les films muets.

Curiosité : L'immense rideau de soie doré de la scène, qui mesure plus de trente mètres de large et pèse près de deux tonnes, ne peut être lavé en raison de ses dimensions. Ainsi, il est périodiquement remplacé par un rideau neuf, dont le prix est proportionnel à sa grandeur... À la fin des années 80, la facture s'élevait en effet à 200 000 dollars ! Je vous laisse imaginer, proportionnellement, son montant d'aujourd'hui !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur