CONSERVATOIRE DES ARTS ET MÉTIERS, Musée

Longueur Audioguide: 2.23
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Bonjour, je suis Christophe, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde.

Je vous accompagnerai aujourd’hui pour la visite du complexe architectural de Saint-Martin-des-Champs, qui est aujourd’hui le siège du Conservatoire national des arts et métiers.

Le Conservatoire est l’un des endroits les plus fascinants de Paris.

Ici, vous êtes tout près du cercle des Grands Boulevards, non loin de la porte Saint-Martin, au bord des murs médiévaux au-delà desquels s’étendaient jadis des terres agricoles.

Ce complexe architectural, qui fut un véritable centre de pouvoir entre 1100 et 1400 et garde toujours un aspect très impressionnant, fut radicalement transformé au cours de la Révolution française. L’abbaye désacralisée devient alors le siège du Conservatoire national des arts et métiers, une université qui est vite accompagnée du Musée des arts et métiers ouvert en 1802 dans l’esprit des Lumières pour montrer l’histoire des inventions techniques et scientifiques. Bien sûr, aujourd’hui, avec l’ouverture du centre de la Villette , le musée a perdu l’ambition de documenter l’actualité et demeure une simple collection historique. J’attire votre attention en particulier sur la section consacrée aux horloges anciennes, qui comporte des objets d’une grande valeur et d’une beauté remarquable.

En visitant le musée, vous pouvez trouver quelques traces du monastère médiéval, en dépit des modifications importantes qu’il a subies : un pendule de Foucault est suspendu dans la coupole, et des avions datant de la préhistoire de l’aviation sont suspendus dans une voûte de la nef. Dans la nef se trouve le modèle de la première locomotive à vapeur qui y fut placé depuis l’ouverture du musée pour symboliser le passage de l’édifice religieux à une civilisation laïque reposant sur le progrès technologique.

La partie la mieux préservée du monastère est le grand réfectoire, construit au milieu du XIIIe siècle, qui abrite aujourd’hui une bibliothèque. Sa forme puissante et élancée permet de reconnaître la main de l’architecte de la Sainte-Chapelle.

 

CURIOSITÉ : parmi les pièces exposées au musée se trouve un automate datant de 1784, qui peut jouer huit airs différents sur une sorte de cithare. La joueuse est habillée et coiffée comme sa première propriétaire, Marie-Antoinette.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur