MUSÉE D'ORSAY, Manet Déjeuner Sur L’Herbe

Longueur Audioguide: 2.15
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Le tableau en face de vous nommé « Le petit déjeuner sur l’herbe »  d’Edouard Manet constitue un jalon important dans l’histoire de l’art, qui est d’autant plus significatif qu’il marque la naissance de la nouvelle peinture impressionniste.

Dès la première fois qu’elle est exposée, en 1863, cette œuvre suscite immédiatement le scandale et soulève l’indignation.

Le tableau est exposé au « Salon des Refusés », voulu par l’empereur Napoléon III pour accueillir toutes les œuvres exclues du « Salon » des œuvres sélectionnées par l’Académie des Beaux-Arts. Le personnage le plus « scandaleux » est Victorine Meurent, le modèle favori de Manet, que vous voyez assise complètement nue sur l’herbe au premier plan. Nullement bouleversée, elle regarde fixement dans votre propre direction, presque comme si elle voulait vous impliquer dans la scène. Les deux hommes à côté d’elle sont Eugène, le frère de Manet, et leur futur beau-frère. Au fond, une jeune femme à peine voilée se baigne dans un étang. À gauche, vous voyez les vêtements de Victorine posés sur l’herbe, ainsi qu’une bouteille et un panier qui composent une belle nature morte. Des arbres encadrent la scène et lui donnent une profondeur théâtrale.

Les Parisiens bien-pensants ont cru que la peinture dépeignait deux jeunes hommes et deux jeunes filles de petite vertu... et sans vêtements ! En fait, Manet, loin de vouloir scandaliser le public, a souhaité évoquer le thème de la Renaissance déjà exploité notamment par le Titien avec sa peinture de nus appelée « Concert champêtre ».

La technique utilisée par Manet constitue une autre source d’irritation. Ses détracteurs lui reprochent d’avoir traité différemment les personnages et l’arrière-plan, de sorte que les premiers ressemblent à des silhouette découpées et collées sur un second plan peint de façon sommaire, avec des contrastes violents de la lumière et des ombres. Ils ne comprennent pas la liberté de composition de l’artiste et Manet se fait critiquer pour sa « manie de voir par taches ».

 

CURIOSITÉ : Manet fait face à l’indignation des critiques et du public l’esprit serein et presque avec humour, au point qu’il propose de rebaptiser son tableau en « L’Échange entre couples ».

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur