NOTRE-DAME, EXTÉRIEUR

Longueur Audioguide: 2.40
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Avant d'entrer dans la cathédrale, je vous conseille, comme d'habitude, de faire le tour à l'extérieur, pour profiter de quelques détails architecturaux spectaculaires en particulier sur les façades latérales et au fond.

Mais avant de commencer le tour, je tiens à vous signaler qu'un billet supplémentaire vous permet de monter dans les tours. Cela vaut la peine de gravir les 422 marches pour admirer une vue imprenable sur Paris en compagnie de gargouilles, les célèbres sculptures démoniaques dont je vous ai parlé dans le fichier précédent.

De retour sur la terre ferme, commencez à longer la cathédrale, à partir de la façade latérale, l'un des purs chefs-d'œuvre de l'architecture gothique, où la rosette d'un diamètre de 21 mètres conserve encore ses vitraux d'origine du XIIIe siècle.

Juste à côté, vous pouvez visiter le Musée de Notre-Dame où, grâce à des peintures et à des gravures, vous découvrirez la construction d'origine et la physionomie du quartier avant les démolitions et les restaurations du XIXe siècle. Ne manquez pas les représentations des aménagements et des décorations de l'église à l'occasion des fêtes religieuses ou de cadeaux. Vous verrez également des objets liés au christianisme à Paris, dont une coupe en verre paléochrétienne avec les lettres grecques majuscules « Chi » et « Ro », les deux initiales du nom du Christ qui en constituent le symbole le plus ancien.

Vous pouvez contempler l'arrière de la cathédrale, depuis la petite place carré dédiée au pape Jean XXIII, mais si vous voulez une perspective plus large, vous devez vous pousser jusqu'au quai de la Tournelle, au-delà de la Seine. Cette partie est considérée comme la plus belle par les connaisseurs de l'architecture gothique, même si bien sûr l'image la plus célèbre de Notre-Dame est celle de la façade principale. Comme vous pouvez le voir la partie du fond est occupée par la couronne de chapelles, sur laquelle s'entrelacent les arcs boutants fins, réalisés à la fin du XIIIe siècle, qui supportent la structure, ce qui permet l'ouverture de grandes fenêtres allongées.

La flèche fine et effilée que vous voyez dominer la partie centrale de l'église est en bois recouvert de plomb et culmine à 90 mètres. Elle fut restaurée au XIXe siècle.

 

CURIOSITÉ : La cloche principale, visible du haut de la façade, a un nom : Emmanuel. Il semble que la pureté de son glas soit l'oeuvre des Parisiennes, qui lancèrent des bijoux et de l'or dans le creuset lorsque la cloche fut coulée au XVIIe siècle. Les carillons d'Emmanuel retentirent toute la nuit du 24 août 1944, lorsque l’Île de la Cité revint aux mains des Français après l'occupation nazie.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur