ACROPOLE, Histoire

Longueur Audioguide: 2.47
français langue: français

Bonjour, je suis Lucile, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : l'acropole d'Athènes.

 

L'acropole est le symbole de la ville ainsi que celui de la Grèce, en plus d'être un lieu particulièrement significatif pour la culture occidentale.

En grec, acropole signifie « ville haute » et, depuis l'âge de pierre, ce plateau rocheux qui domine Athènes du haut de ses 156 mètres a eu un impact politique et religieux extrêmement important.

À l'époque mycénienne, il y a plus de trois mille ans, chantée par Homère dans l'Illiade et l'Odyssée, c'était une forteresse qui protégeait un palais, entourée d'un mur d'une longueur de plus de 760 mètres et d'une hauteur de 10 mètres.

Cependant, lors de l'invasion persienne d'Athènes en 480 avant J.-C., les fortifications, les monuments et les temples furent détruits.

Après les premières reconstructions effectuées par le tyran Pisistrate, qui construisit les premiers propylées et un temple ancien, là où se trouve aujourd'hui le Parthénon, l'acropole reprit vie grâce à Périclès. Cet illustre homme d’État qui a gouverné la ville à son âge d'or est en effet à l'origine des monuments que vous pouvez admirer aujourd'hui : le Parthénon, le plus célèbre temple antique, L’Érechthéion, avec ses fameuses caryatides, le temple d'Athéna Nikè et les nouveaux Propylées, l'entrée principale de la zone sacrée, reconstruite par Périclès.

Au fil des siècles, avec le déclin de la civilisation grecque, l'acropole prit un autre visage. Les centaines de statues qui le peuplaient furent retirées et les superbes bâtiments furent endommagés voire détruits.

Les Romains s'emparèrent de nombreuses œuvres d'art et les chrétiens, plus tard, détruisirent les temples ou les convertirent en églises, pillant ainsi leurs trésors.

En 1456, Athènes fut prise par les Turcs, le Parthénon transformé en mosquée et le gouverneur installa son harem dans l'Érechthéion. Figurez-vous que le Parthénon finit même par devenir une poudrière, et fut détruit par les canons vénitiens en 1687. Enfin, Lord Elgin, l'ambassadeur d'Angleterre, enleva de nombreuses sculptures pour les emporter à Londres. Celles-ci sont aujourd'hui la fierté du British Museum.

 

 

Curiosité : L'acropole, qui semble maintenant blanche, était à l'origine très colorée, car les statues et les temples qui l'ornaient étaient entièrement peints.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur