MUSÉE DE L'ACROPOLE, Premier Étage Fronton Aux Taureaux Et Aux Lions

Longueur Audioguide: 2.59
français langue: français

Cette zone du premier étage du musée accueille les découvertes les plus anciennes datant d’avant la construction du Parthénon, appartenant donc à la période dite archaïque.

Le premier chef-d’œuvre que je vous signale est le Fronton aux taureaux et aux lions. Datant d’environ 570 avant J.-C., il provient du temple qui fut remplacé par le Parthénon et dont le nom était « Hecatonpedos », ce qui signifie « 100 pieds de long ». Même s’il est fragmenté, sa reconstitution peut vous permettre de reconnaître l’ensemble.

Au centre, un taureau agonise et se débat à terre, attaqué par deux lionnes : l’œuvre est si réaliste que vous pouvez presque l'entendre lutter. Sur la gauche, on voit un homme nu se battre avec un serpent monstrueux : il représente le héros mythique Hercule combattant avec Triton, fils du dieu de la mer Poséidon, mi-homme mi-serpent.

Sur la droite, trois personnages moustachus et barbus sourient, unis dans un incroyable nœud en forme de serpent. Ils représentent un démon à trois corps, chacun d'entre eux ayant un élément naturel entre les mains : le premier a de l'eau, le second du feu et le troisième un oiseau, qui symbolise l'air.

Les sculptures sont en calcaire et conservent des traces de couleur car la plupart des sculptures antiques, que nous voyons aujourd'hui complètement blanches à cause du passage du temps, étaient autrefois couvertes de couleurs vives.

En tournant à droite, vous suivrez un parcours cyclique à travers l'histoire de l'Acropole.

 

Mettez maintenant sur pause et reprenez lorsque vous vous verrez un socle avec une gigantesque figure féminine qui se tient debout avec une cape ornée de serpents.

 

Vous êtes face à Athéna combattant les Géants, une scène qui raconte le mythe des géants qui avaient essayé de gravir l'Olympe, montagne où vivaient les dieux, durant le combat appelé Gigantomachie. L'œuvre représente la victoire des forces du bien, c'est-à-dire des Grecs, sur celles du mal, les ennemis. Elle se trouvait elle aussi sur le temple d'Athéna Polias qui a remplacé le Hecatonpedos, en tant que fronton.

 

Curiosité : Après que les Perses ont pillé et détruit l'Acropole en 480 av. J.-C., les Grecs ont enterré et brûlé les débris et les œuvres irrécupérables dans une fosse baptisée par les archéologues la « fosse perse ». Figurez-vous que la plupart des œuvres du musée viennent de cette fosse !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur