DUOMO, Baptistère - Intérieur

Longueur Audioguide: 2.58
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Voici venu le moment de franchir les portes élégantes de Lorenzo Ghiberti sur le côté nord et d’entrer dans le baptistère.

Vous êtes dans un grand espace octogonal d’une harmonie parfaite, au centre duquel se trouvent les fonts baptismaux. La structure générale reflète un modèle classique : les colonnes contre les murs et le revêtement en marbre vous rappelleront le Panthéon de Rome si vous l’avez déjà visité. Vous retrouvez ici les dalles de marbre blanc de Luni et vert foncé de Prato qui dessinent d’élégants motifs géométriques qui vous ont fasciné à l’extérieur. Vous pouvez voir, aux rares endroits qui ne sont pas habillés de marbre, que le si somptueux Baptistère, est en fait construit avec de simples briques très économiques !

Observez la lumière qui entre par la galerie située en hauteur. Elle crée un superbe effet et se diffuse sur les mosaïques d’or de la coupole. N’oubliez pas de regarder le sol en marbre incrusté datant du XIIIe siècle, bien que pour des raisons de conservation ses parties praticables soient protégées. Sur le panneau situé en face de la porte donnant vers le Duomo, vous pouvez voir différentes représentations astrologiques, dont les douze signes du zodiaque.

Contre le mur, entre les colonnes, à droite de l’autel, regardez l’important monument funéraire de Baldassarre Cossa, célèbre parce qu’au début du XVe siècle, à une époque de grande confusion, il fut élu « anti-pape » sous le nom de Jean XXIII. La partie architecturale du monument est de Michelozzo, les sculptures de Donatello : en effet, vers 1420, les deux artistes s’étaient « associés » de façon assez efficace.

Derrière l’autel et dans l’ensemble de la grande coupole octogonale, admirez l’immensité du magnifique cycle de mosaïques sur fond d’or. Commencé au XIIIe siècle et achevé au début du XIVe siècle, plusieurs artistes florentins y travaillèrent, comme Cimabue, et Giotto.

Vous pouvez reconnaître des épisodes de l’Ancien Testament, de l’Évangile et de la vie de saint Jean-Baptiste, alors que la partie supérieure représente la hiérarchie des anges. L’ensemble est dominé par un immense Christ qui juge et sépare les bienheureux des damnés. Les premiers sont dirigés vers le Paradis et les seconds sont condamnés à souffrir dans un Enfer bizarre et dramatique, dominé par Satan, satisfait et monstrueux.

 

CURIOSITÉ : Vous pouvez voir à l’intérieur du baptistère un bas-relief destiné à un sarcophage païen représentant des scènes de vendange. Les experts se questionnent encore aujourd’hui sur la présence de ce sarcophage païen dans un édifice chrétien.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur