DUOMO, Musée - Seconde Partie

Longueur Audioguide: 3.01
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Parmi les chefs-d’œuvre de la sculpture de la Renaissance que ce musée abrite, laissez-moi vous signaler quelques œuvres essentielles que vous ne pouvez vraiment pas manquer.

Tout d’abord concentrez-vous sur l’expressivité dramatique de la Madeleine pénitente de Donatello. Sculptée sur bois, elle est l’une de ses dernières œuvres. Comme vous le voyez, la sainte n’est pas représentée sous son meilleur jour, elle est amaigrie et rongée par la pénitence, enveloppée dans ses longs cheveux, avec une expression à la fois de souffrance et de dévotion.

Dans la salle suivante, vous pourrez admirer la Pietà en marbre que Michel-Ange sculpta en 1550 pour son propre tombeau. Le personnage de Nicodème, avec son visage protégé par une capuche, est un autoportrait du sculpteur, âgé alors de plus de soixante-dix ans, et la Madeleine, à gauche, est la tentative malencontreuse d’un étudiant qui souhaita compléter la sculpture. Michel-Ange l’avait laissée inachevée parce qu’il était insatisfait de quelques détails.

Un escalier vous conduit à un grand balcon, où vous avez une vue imprenable sur la restauration de la façade du Duomo. Le long de la balustrade sont alignés, comme une haie d’honneur, les seize majestueux prophètes en marbre qui viennent des niches du Campanile. Ceux que Donatello sculpta sont particulièrement expressifs, comme le très populaire Habacuc, appelé « lo Zuccone » [la courge] en raison de sa tête chauve et ronde.

Admirez ensuite les superbes panneaux de marbre, des bas-reliefs des XIVe et XVe siècles, venant également des côtés du Campanile dont la conception remonte à Giotto.

L’autel en argent doré du Baptistère est une autre merveille du musée. Commencé au XIVe siècle, il fut achevé un siècle plus tard, avec la participation de maîtres tels que Pollaiuolo et Verrocchio.

Le clou de la visite est à apprécier depuis la terrasse panoramique : la dernière surprise que vous réserve le musée est un point de vue privilégié pour admirer la coupole de Brunelleschi !

 

CURIOSITÉ : Les Florentins sont connus pour leur caractère très compétitif. En effet l’histoire regorge d’épisodes où deux ou plusieurs artistes florentins rivalisent : dans le musée, Luca della Robbia et Donatello sont en concurrence pour les deux cantorie de la cathédrale, c’est-à-dire les tribunes en marbre accueillant les chantres lors des messes solennelles. Bien que présentant des dimensions égales et un même matériau, regardez comme leurs décorations diffèrent !

Ainsi se termine notre visite de l’ensemble monumental du Duomo de Florence. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur