PALAIS PITTI, Extérieur

Longueur Audioguide: 2.56
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Si vous vous mettez devant la façade, vous pouvez reconnaître le corps d’origine du palais, celui qui a été conçu par Filippo Brunelleschi. Il faut, cependant, savoir que les travaux ne débutèrent que seulement de nombreuses années après la mort de Brunelleschi. Le nouvel architecte qui prit la direction du chantier proposa des modifications tellement coûteuses que les fonds de la famille s’épuisèrent et le palais resta inachevé. Mais le style était désormais défini, et les nombreuses extensions ultérieures respectèrent le projet initial, au moins pour la façade, avec de gros blocs en pierre pour la partie inférieure et de belles fenêtres en plein cintre pour les étages supérieurs.

Le palais fut agrandi au milieu du XVIᵉ siècle, lorsqu’Éléonore de Tolède, épouse de Côme Ier de Médicis, l’acheta pour y transférer la cour ducale. La grande cour intérieure, donnant sur les jardins comme une toile de fond spectaculaire pour la cour, fut ajoutée et Giorgio Vasari conçu le compliqué et génial « corridor » qui permet d’arriver jusqu’au Offices en passant au-dessus du Ponte Vecchio. C’est alors qu’apparurent les jardins de Boboli, un modèle incomparable de « jardin à l’italienne », avec des fontaines, des grottes artificielles, des statues et des haies.

Durant la première moitié du XVIIᵉ siècle, le palais fut de nouveau agrandi : la façade est doublée avec des ajouts sur les deux côtés, et prolongée avec des ailes plus basses. Enfin, deux autres éléments furent construits dénommés « rond-point », qui entourent la place.

Pour avoir une idée de l’ensemble, vous devez absolument vous rendre dans la cour intérieure, construite dans la seconde moitié du XVIᵉ siècle, qui est le véritable centre du bâtiment et qui sert de plaque tournante entre le palais et le parc situé derrière, avec un jeu d’ombres et de lumières, d’architecture et de végétation. Comme vous pouvez le voir, la cour est entourée sur trois côtés par un portique imposant avec des piliers, produisant un effet « rustique » par la transformation brute des pierres. Le quatrième côté soutient la première terrasse des jardins, où vous pouvez voir la Fontaine de l’Artichaut, derrière laquelle s’ouvre le vaste amphithéâtre vert des jardins de Boboli.

 

CURIOSITÉ : La duchesse Éléonore de Tolède acheta le Palais Pitti car elle pensait que grâce aux jardins de Boboli l’air était meilleur que celui du Palazzo Vecchio. Beaucoup de ses onze enfants étaient morts jeunes et elle-même mourut de la malaria à 42 ans pendant un voyage en Maremme. On dit qu’elle était morte de chagrin car son mari Côme avait tué son fils après une dispute.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur