SAN LORENZO, ANCIENNE SACRISTIE

Longueur Audioguide: 2.23
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

 

Au fond à gauche, vous accédez à la Vieille Sacristie, édifiée au début du XVe siècle. Gardez à l’esprit que le grand architecte Filippo Brunelleschi est différent de ceux qui l’avaient précédé : il ne s’agit plus d’un contremaître qui fait face à des problèmes pratiques, mais d’un intellectuel qui conçoit et réalise des bâtiments entièrement « pensés », conçus avec un souffle serein et majestueux, rationnel et poétique à la fois. Pour la première fois, l’édifice religieux ne se réfère pas aux proportions « divines » des cathédrales gothiques, mais acquiert une dimension humaine.

La sacristie est une pièce carrée couverte d’une coupole parapluie. Étant donné que la hauteur est égale à la largeur, vous êtes dans un cube parfait, surmonté de la géométrie tout aussi harmonieuse de la sphère que représente la coupole. Comme vous pouvez le voir, une pièce carrée s’ouvre sur l’un des côtés. Si vous regardez attentivement, vous verrez qu’il s’agit d’une reproduction de la sacristie à plus petite échelle : elle correspond en effet exactement à un neuvième du reste de la structure et elle comprend également un cube surmonté d’une petite coupole.

Vous serez frappé par la simplicité et la grandeur de l’ensemble qui résulte de la collaboration de Brunelleschi avec Donatello, qui soigna la décoration intérieure.

Préparez-vous à une immersion totale dans l’art de Donatello : vous allez voir les huit tondi en stuc multicolore, placés dans quatre segments supportant la coupole, les quatre grandes surfaces latérales en un demi-cercle avec les Évangélistes et les Épisodes de la vie de saint Jean, les deux reliefs en terre cuite avec des couples de saints et les heurtoirs en bronze des deux portes. Le buste de saint Laurent que vous voyez sur la vitrine est également de Donatello.

Sur la gauche, vous pouvez voir une intervention ultérieure de Verrocchio, le Monument funéraire à Pierre et Jean de Médicis, réalisé dans la seconde moitié du XVe siècle en porphyre et en bronze.

 

CURIOSITÉ : un ciel étoilé bleu et or est peint dans la petite coupole située au-dessus de l’autel ; la position des astres correspond à celle de la nuit du 4 juillet 1442. Bien que plusieurs hypothèses aient été formulées, nul ne sait à quoi cette date fait référence.

 

 

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur