SANTA CROCE, Chapelle Pazzi

Longueur Audioguide: 2.54
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Après avoir visité l'église et admiré ses fresques, vous appréciez sûrement une pause dans la lumière, dans la verdure et la paix des cloîtres.

La sortie du premier cloître se trouve sur le côté droit. De forme irrégulière, aménagé en jardin, il offre une vue magnifique sur la plus grande partie gothique de l'église. Il a aussi été utilisé au fil des siècles pour les sépultures, mais maintenant vous pouvez y voir de nombreuses sculptures, dont dans le baldaquin au centre, une œuvre d'Henry Moore.

Dans ce cloître, vous pouvez visitez la Chapelle des Pazzi, dédiée à la puissante famille florentine de la fameuse conspiration dont nous parlons dans le fichier du Duomo. C'est un pur exemple de l'humanisme, parmi les derniers et les plus beaux chefs-d'œuvre de Filippo Brunelleschi. La construction a commencé trois ans avant la mort du grand architecte, en fait la façade, décorée de sculptures délicates, est restée inachevée. L'intérieur rectangulaire est surmonté d'une coupole circulaire. Regardez les beaux panneaux marquetés qui habillent les portes et les beaux arrondis en terre cuite colorée du grand sculpteur Luca della Robbia.

Après cet espace aux proportions parfaites et à la beauté pure, en passant par le cloître, vous rejoignez le grand réfectoire du monastère franciscain. Sur le fond de la noble et large salle du XIVe s, vous pouvez voir une belle fresque de la même période : dans la partie inférieure, vous reconnaissez La Cène et, à côté, un grand tableau qui célèbre sous forme symbolique la dévotion franciscaine à la Sainte Croix.

Le réfectoire fait partie du musée vous pouvez admirer des œuvres d'art, les fragments de fresques et les sculptures liées à l'ensemble de la basilique. La pièce clé est sans aucun doute le dramatique Crucifix peint par Cimabue sur une grande table. Maître de Giotto, Cimabue est le peintre italien plus important de la fin du XIIIe s. : ses Crucifix sont toujours statiques, liés à la tradition byzantine, mais expriment déjà de façon spectaculaire le spasme du Christ mourant.

Votre découverte de la Sainte-Croix se termine par la vue apaisante du grand Cloître, du portique et de la loggia, réalisés au milieu du XVe s.

 

CURIOSITÉ : Michel-Ange est mort et a été enterré à Rome. Florence et sa famille demandèrent à récupérer sa dépouille, mais en vain. C'est alors que son neveu, Leonardo, se rendit à Rome, déroba le corps et le rapporta dans sa ville natale, où il se trouve encore ici à Sainte-Croix.

C'est ainsi que se termine notre visite au complexe de Santa Croce à Florence. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur