BASILIQUE SANT’EUSTORGIO, LE SÉPULCRE DES ROIS MAGES

Longueur Audioguide: 2.20
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Comme je vous le disais, la basilique est liée au culte des rois mages et si vous êtes par hasard à Milan au début du mois de janvier, vous pourrez assister à l’impressionnante procession de l’Épiphanie qui se termine justement ici à Sant’Eustorgio.

Il est dit, au début de l’Évangile, que les mages étaient des sages orientaux, experts en astronomie et qu’ils ont suivi une étoile filante pour arriver à Bethléem et apporter des cadeaux à Jésus nouveau-né. Leurs dépouilles, provenant du Moyen-Orient, furent conservées pendant de nombreux siècles dans le sarcophage massif de granit qui se trouve après la chapelle des rois mages, la dernière sur le côté droit, à la hauteur du maître-autel : vous le reconnaissez à la phrase Sepulcrum Trium Magorum, c’est-à-dire « tombeau des trois mages ».

 

Mais lorsque, après un long siège, l’empereur Frédéric Barberousse réussit à reconquérir Milan, il prit les restes des mages et les porta dans la cathédrale de Cologne, où un somptueux reliquaire fut réalisé pour les accueillir. Les Milanais ont demandé en vain la restitution des biens volés, ils n’ont dû se contenter que de quelques fragments d’os (prélevés, paraît-il, sur chacun des trois squelettes) qui sont aujourd’hui conservés dans l’urne de bronze de la chapelle.

 

Les rois mages et le voyage aventureux de leur sarcophage sont plusieurs fois illustrés dans la basilique. Sur la partie supérieure de la façade, la Vierge avec l’Enfant et les rois mages sont représentés, tandis qu’à l’intérieur, le chapiteau roman du troisième pilier à droite montre un ange qui aide l’évêque Eustorgio à transporter le très lourd sarcophage. Selon la légende, les bœufs qui tiraient le char se sont soudainement arrêtés aux portes de Milan, dans la zone où la basilique serait née. 

 

Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire du voyage des trois rois vers Bethléem, allez à l’autel de la chapelle des Rois Mages et vous pourrez la suivre, racontée par des images féériques, avec de savoureux détails narratifs, dans un triptyque formé de trois bas-reliefs en marbre du XIVᵉ siècle.

 

CURIOSITÉ : Selon la tradition, un archevêque en visite à Milan doit toujours aller dans la basilique de Sant’Eustorgio avant toute autre église.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur