BRERA, PALAIS DE LA PINACOTHÈQUE

Longueur Audioguide: 2.24
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Pour monter au plus important musée de Milan, vous devez traverser une splendide cour à arcades : elle date du XVIIᵉ siècle et fut réalisée lorsque le palais de Brera abritait l’école des Jésuites.

Au centre de la cour se dresse une grande statue en bronze de Napoléon, œuvre néoclassique monumentale d’Antonio Canova. Comme vous le savez certainement, Napoléon était petit et grassouillet, mais ici il est représenté nu, avec un physique beaucoup plus athlétique et élancé que la réalité, transformé en image du dieu Mars observant intensément la petite image de la Victoire.

La présence de Napoléon dans la cour d’entrée n’est pas un hasard : vous devez savoir que ce fut lui à vouloir qu’il y ait à Milan une collection rassemblant les peintures provenant des zones d’Italie conquises lors des campagnes militaires. Le musée a été inauguré précisément le jour de l’anniversaire de Napoléon, le 15 août 1809.

Mais l’histoire du palais est beaucoup plus ancienne. Il est né comme un monastère gothique (quelques vestiges de l’église sont encore visibles dans certaines salles de l’Académie au rez-de-chaussée), mais il fut complètement transformé au XVIIᵉ et XVIIIᵉ siècle. Autour de la cour, cœur de tout le bâtiment, les jésuites d’abord, puis le gouvernement « éclairé » de l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche donnèrent naissance à de nombreuses institutions culturelles, encore en activité aujourd’hui. L’une, est la magnifique Bibliothèque Braidense, avec un salon du XVIIIᵉ grandiose que je vous conseille de voir avant de visiter la pinacothèque, et l’autre est l’Académie des Beaux-Arts, toujours très active aujourd'hui avec environ 4 000 étudiants venus du monde entier. Vous pouvez aller à la pinacothèque en montant le grand escalier au fond de la cour.

CURIOSITÉ : comme je vous le disais, le palais de Brera abritait à l’origine les frères « Umiliati » qui n’étaient pas très aimés par la hiérarchie supérieure de l’Église catholique car ils sympathisaient avec les protestants. Un jour, un frère très en colère tira sur le cardinal Borromeo mais échoua, ce dernier riposta en les chassant tous et en mettant les jésuites à leur place.

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur