DUOMO, Façade

Longueur Audioguide: 2.27
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Comme je vous l’ai déjà dit, la façade du Duomo est le résultat d’un travail qui a duré des siècles.

À la fin du XVIᵉ, alors que l’église atteignait sa taille définitive, l’ancienne façade de Santa Maria Maggiore, la précédente église qui a été progressivement détruite, existait encore.

Ce fut le cardinal Federico Borromeo, successeur et cousin de Saint-Charles, qui décida de construire une façade innovante et spectaculaire.

Après avoir étudié un grand nombre de propositions, il décida que le Duomo aurait cinq portails, un pour chaque nef. La décoration des portes fut confiée à Cerano, l’un des plus grands artistes milanais de l’époque. Cerano pensa raconter les « histoires » de cinq personnages féminins importants de la Bible. Pourquoi seulement féminins ? vous demanderez-vous. Simplement en l’honneur de la Vierge Marie à qui le Duomo est dédié, comme vous pouvez le voir aux mots « À la naissance de Marie » qui ressortent en latin au centre de la façade. Les histoires sont racontées à travers des bas-reliefs dénommés « formes », qui se suivent aussi bien dans la partie inférieure qu’au-dessus des portails, et qui ont pour personnages principaux Ève (au centre), Esther, Yaël, Judith et la reine de Saba.

 

Lorsque les décorations des portails furent achevées, les travaux du Duomo se sont de nouveau interrompus à la hauteur de la grande fenêtre centrale.

Ce n’est que deux siècles plus tard que Napoléon Bonaparte, agacé par le contraste entre la façade encore brute et la masse scintillante du marbre du Duomo, ordonna de terminer la façade. À peine dit, les deux statues sur le balcon au centre représentant l’église et la synagogue, ont été réalisées.

La façade ne fut achevée qu’à la fin du XIXᵉ et les cinq portes en bronze encore plus tard ! La première a été la grande porte centrale qui remonte à 1906. Si vous regardez attentivement, vous remarquerez qu’elle est abîmée en certains endroits à cause des bombardements de la Seconde Guerre Mondiale.

 

CURIOSITÉ : Regardez de près la statue à gauche du balcon au-dessus de la porte centrale : comme je vous le disais, c’est l’Église représentée par une figure féminine. Elle vous semble familière ? Vous avez parfaitement raison, elle servit de modèle au sculpteur français Bartholdi qui réalisa la Statue de la Liberté pour la ville de New York.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur