DUOMO, Succorpo Carafa

Longueur Audioguide: 2.38
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Reprenez maintenant la visite du Duomo et continuez le long de la nef de droite jusqu’au bras transversal : ici, dans la seconde chapelle dite chapelle de l’Assomption, vous trouvez le retable avec l’Assomption de la Vierge, grande et prestigieuse œuvre du Pérugin, commandée par le cardinal Oliviero Carafa, que vous voyez représenté en train de prier.

La première chapelle à gauche au fond de l’église est celle qui a le mieux conservé sa structure gothique d’origine du XIVᵉ siècle de l’époque angevine. Dans les tombes, vous pouvez voir les dépouilles de certains membres de la famille des Minutolo, dont celle du cardinal Filippo. C’est précisément dans cette chapelle que se déroula une célèbre nouvelle du Décaméron de Boccaccio dans laquelle un jeune ingénu reste enfermé dans la tombe avec le cardinal qui vient de mourir !

Sur les murs, vous pouvez voir un cycle de fresques bien conservé du début du XIVᵉ siècle, dont on dit que Giotto lui-même aurait donné quelques coups de pinceau.

Vous pouvez voir d’autres fresques du XIVᵉ dans la chapelle voisine, ici à côté, dédiée à Sant’Aspreno, premier évêque de Naples.

Admirez maintenant la sculpture sur le maître-autel : elle représente l’Assomption et son auteur est célèbre pour avoir créé le groupe central de la fontaine de Trevi à Rome.

Toujours dans le bras transversal, en descendant une double volée de marches, vous arrivez à la Chapelle Carafa, construite lorsque les reliques de san Gennaro furent transférées ici du Monastère de Montevergine, à la fin du XVᵉ siècle. Il s’agit d’un rare exemple d’architecture Renaissance : selon certains, elle pourrait même avoir été conçue par le grand Donato Bramante, l’architecte de la basilique Saint-Pierre. Comme vous pouvez le voir, la chapelle se compose d’une crypte rectangulaire divisée en trois nefs par des colonnes en marbre, avec un plafond à caissons, lui aussi en marbre, orné de bas-reliefs représentant des Saints, des docteurs de l’église, les quatre évangélistes, et la Vierge à l’Enfant. Regardez la virtuosité avec laquelle est sculpté le manteau qui enveloppe les épaules de l’imposante statue d’Oliviero Carafa, agenouillé en prière, tandis qu’il regarde vers l’autel où les ossements de San Gennaro sont conservés.

 

CURIOSITÉ : San Gennaro est toujours représenté comme un jeune homme mince. Les ossements conservés dans la tombe ont été analysés en 1988 et ont révélé un squelette très ancien, appartenant à un individu de sexe masculin, âgé entre 30 et 35 ans, d’une taille d’environ un mètre soixante-cinq.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur