MUSÉE ARCHÉOLOGIQUE, Mosaïque D’Alexandre

Longueur Audioguide: 2.34
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Il ne reste, malheureusement, aucun tableau des grands peintres de l’antiquité. Nous devons nous contenter de leurs noms, comme Zeuxis ou Parrhasios, et des descriptions de leurs œuvres et des techniques qu’ils utilisaient. L’une de ces techniques consistait à disposer sur un lit de ciment de nombreux petits carreaux de même dimension pour former une mosaïque semblable à un tapis au milieu du sol.

Vous pouvez voir quelques exemples de cette forme de « peinture en pierre » à Pompéi, en particulier dans la Maison du Faune, d’où proviennent de nombreux panneaux et une œuvre de grande taille, la célèbre mosaïque représentant la victoire d’Alexandre le Grand à la bataille d’Issos.

Ce qui est certain c’est que cette mosaïque a été réalisée au premier siècle avant notre ère. La seule représentation de la bataille mesure plus de cinq mètres de large et est composée d’environ quatre millions de tesselles de pierre calcaire. Bien que ce soit une copie romaine destinée à être placée sur un sol, cette mosaïque vous permet d’imaginer l’aspect que pouvait avoir un grand tableau mural grec.

Le choc dramatique est à son apogée dans l’expression de panique du roi persan Darius, les yeux écarquillés et incrédules. Alexandre, représenté de profil, lui tombe dessus dans un élan irrésistible tandis que toute l’armée se disperse. La psychologie des personnages est restituée à travers une série d’inventions géniales : le désir de fuite de Darius est représenté par le mouvement des lances, qui s’espacent petit à petit, tandis que son cocher cravache déjà désespérément les chevaux pour s’échapper.

Provenant toujours de la Maison du Faune , la célèbre mosaïque représentant un chat en train de chasser une perdrix. Regardez avec quel réalisme l’animal est représenté aux aguets, avec des yeux brillants écarquillés sur sa proie : la petite taille et la finesse des tesselles disposées en rangées permettent d’admirer avec une précision incroyable l’attitude du félin, les rayures de son manteau et même les poils qui se hérissent sur son dos et sa queue.

 

CURIOSITÉ : L’éruption du Vésuve a duré en tout 25 heures durant lesquelles le volcan a craché environ un milliard de mètres cubes de lave.

Ainsi se termine notre visite du Musée archéologique national. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur