MUSÉE DE CAPODIMONTE, Collection Farnese

Longueur Audioguide: 2.28
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Les Galeries de Capodimonte offrent non seulement un fantastique parcours dans l’art napolitain, mais également dans l’art italien et international du Moyen Âge à nos jours. Leur noyau le plus prestigieux est constitué par la collection dite Collection Farnèse, qui comprend un millier de tableaux et de nombreux objets d’une incomparable beauté. Comme Charles de Bourbon l’avait déjà décidé il y a trois siècles, les œuvres sont exposées, aujourd’hui, dans les salles donnant sur le jardin méditerranéen et sur la mer de Naples.

Fils aîné d’Élisabeth Farnèse, duchesse de Parme et de Plaisance, Charles de Bourbon devint roi des Deux-Siciles en 1734. Les palais Farnèse de Parme et de Plaisance, où les peintures provenant des résidences du Latium, comprenant aussi les chefs-d’œuvre du Titien, avait été regroupées, furent entièrement vidés de leurs œuvres d’art, meubles et bibelots. La collection arriva à Capodimonte, mais il fallut des années avant que tous ces tableaux soient déballés et exposés dans les plus belles salles du palais.

Après le départ de Charles III pour l’Espagne, dont il était devenu roi en 1759, plusieurs œuvres d’art et de nombreux meubles furent déménagés dans le nouveau palais de Caserte.

Pendant les émeutes révolutionnaires de 1799, 300 œuvres environ furent volées et finirent en France, où elles furent en partie récupérées.

Après la fin du Royaume des Deux-Siciles, de nombreux meubles furent déplacés à Rome dans le Palais du Quirinal. D’autres œuvres furent destinées aux services du gouvernement romain du Palais Madama et de Montecitorio, ou même à des résidences diplomatiques à l’étranger.

En 1880, la collection de tableaux fut déménagée au Musée national de Naples, et pendant l’époque fasciste plusieurs peintures de la collection Farnèse représentant un thème historique ou dynastique furent réexpédiées à Plaisance et à Parme sous forme de dépôt, mais ne furent jamais rendues : aujourd’hui encore, Naples en demande périodiquement la restitution.

 

CURIOSITÉ : Pendant plusieurs années les chefs-d’œuvre des Farnèse restèrent enfermés dans leurs caisses d’emballage, douloureusement et négligemment abandonnés, dans l’attente de l’achèvement du spectaculaire palais de Capodimonte. Dans ses lettres de Naples un voyageur français mentionne avec regret le fait que le dépôt où les peintures du Corrège et de Guido Reni étaient entreposées était utilisé comme toilettes publiques !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur