MUSÉE DE CAPODIMONTE, Xvie Siècle

Longueur Audioguide: 2.53
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Au Capodimonte, vous pouvez admirer un grand nombre d’œuvres de la Renaissance provenant en partie de la collection Farnèse, dont je vous ai déjà parlé, et en partie de dons et d’achats.

Commencez par les personnages du Père Éternel et de la Vierge, fragments d’une composition que Raphaël a peinte alors qu’il avait à peine seize ans. Je vous signale ensuite deux portraits d’artistes vénitiens : l’inflexible évêque de Trévise Bernardo De Rossi, peint par Lorenzo Lotto, et le Moine franciscain Luca Pacioli, célèbre mathématicien, immortalisé pendant qu’il donne une leçon de géométrie à un élève. Ce dernier est probablement l’œuvre du vénitien Jacopo de’ Barbari, peu connu, mais pas moins important pour autant.

Deux autres extraordinaires portraits à ne pas manquer, tous les deux peints par Sebastiano del Piombo, représentent le pape Clément VII. La première évoque le pape peu de temps après son élection, plein d’énergie et de sens du pouvoir ; tandis que l’autre le montre après le sac tragique de Rome, lorsque les mercenaires allemands dévastèrent la ville en 1527. La barbe grisonnante que vous voyez dans le deuxième portrait n’est pas un hasard : le pape se la fit pousser en signe de pénitence.

Profitez ensuite des petites toiles souriantes du peintre parmesan Le Corrège, dont en particulier une charmante Vierge à l’Enfant si simple et populaire qu’elle est connue sous le surnom de la « Gitane ».

Parmi les peintures de la seconde moitié du XVIᵉ, je vous recommande quelques trouvailles internationales. Le peintre El greco, né en Crète formé à Venise et qui s’est affirmé en Espagne, vous propose une expérience fascinante d’éclairage nocturne dans son tableau intitulé Jeune garçon soufflant sur un tison. Passez ensuite à deux chefs-d’œuvre du flamand Pieter Brueghel l’Ancien, remplis d’humour amer : le premier s’appelle La Parabole des aveugles, inspiré de l’Évangile, pour vous rappeler que si vous ne choisissez pas bien votre guide vous finirez, vous aussi, dans un fossé comme ces aveugles. Le second, intitulé Le Misanthrope montre un personnage revêche qui se promène, tandis qu’un jeune garçon se moque de lui et le vole.

Pour terminer en beauté, allez regarder les tapisseries tissées à Bruxelles quelques années après La bataille de Pavie, où les Espagnols battirent en 1525 le roi de France François Ier : plus qu’une œuvre d’art exceptionnelle, ce sont aussi des témoignages historiques inestimables.

 

CURIOSITÉ : Dans le tableau Le Misanthrope, si vous regardez attentivement le sac que le garçon est en train de découper, vous remarquerez qu’il a la forme d’un cœur. Le message est amer : vivre parmi les hommes tarit les sentiments.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur