CATACOMBES DES CAPUCINS, PRÉSENTATION

Longueur Audioguide: 2.36
français langue: français

Bonjour, je suis Jeff, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde, les Catacombes des Capucins, l'impressionnant cimetière souterrain de Palerme. 

Le cimetière souterrain des moines, improprement appelé les Catacombes des Capucins, a été construit en 1599 suite à un fait curieux. Quelques moines, qui étaient entrés dans le caveau funéraire du couvent pour récupérer les ossements à entreposer dans un espace spécial, tombèrent sur des dizaines de corps parfaitement intacts de leurs frères qui semblaient dormir. Profondément stupéfaits, ils observèrent les conditions particulières qui avaient permis une momification naturelle, pour développer à leur tour une technique efficace pour préserver les corps des défunts. On les laissait s'égoutter et sécher dans des pièces sèches spéciales pendant environ un an, après avoir été vidés de leurs organes internes, puis lavés et habillés pour être placés le long des murs ou dans des niches. Par la suite, les parents devaient conserver les corps en les traitant à la cire pendant trois ans, afin d'empêcher leur dégradation.

Au début, le cimetière n'était réservé qu'aux moines, mais il s'ouvra ensuite aux étrangers, à condition qu'ils aient contribué à la construction de l'église. Le premier « non moine » à y être enterré fut, en 1570, Francesco D'Avàlos, fils d'un marquis bienfaiteur des Capucins, que son père suivit un an plus tard.

Au fil des années, près de 8000 morts entièrement habillés, et 1252 momies, répartis par sexe et classe sociale, furent installés dans les galeries. Dans les différents secteurs, vous verrez, souvent réunis par des fils de fer et attachés au mur de manière plutôt grotesque : des ecclésiastiques, des marchands et des bourgeois dans leurs vêtements de fête élégants, des officiers en uniforme de gala, des filles mortes avant de trouver un mari en robe de mariée, des familles entières, parfois debout sur des meubles hauts, bordées de fines rampes semblables à des balcons, et même de nombreux enfants.

Bien qu'abîmés, les vêtements sont tous originaux et constituent un document historique exceptionnel sur la mode de l'époque.

 

Curiosité : cherchez Rosalia Lombardo, une petite fille décédée en 1920 à l'âge de deux ans et embaumée par un spécialiste qui a réussi, grâce à une formule chimique complexe, à garder son apparence intacte comme si elle dormait.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur