ÉGLISE DE LA MARTORANA, Intérieur

Longueur Audioguide: 2.42
français langue: français

Comme vous pouvez le voir, la première partie de l'église date de l'époque baroque et est décorée de fresques du 18e siècle. La partie la plus intéressante se trouve plus loin, vers la coupole, où l'église est baignée d'une merveilleuse lumière dorée. Malheureusement, il ne reste que deux panneaux de style normand : Roger couronné roi par le Christ et Georges d'Antioche adorant la Vierge.

Vous pouvez voir comment l'espace de l'église est organisé autour de la coupole soutenue par quatre colonnes, d'où partent quatre bras qui forment le dessin d'une croix au centre de laquelle se trouve l'autel. L'aspect le plus fascinant est l'extraordinaire décoration en mosaïque, qui est très bien conservée. Chaque moment précis de la liturgie est illustré par des figures spéciales.

La disposition des mosaïques, réalisées vers 1150, suit un motif simple et symétrique, où tout tourne autour de la figure du Christ Pantocrator, c'est-à-dire tout-puissant, représenté au centre de la coupole. Le Christ bénissant est assis sur le trône, entouré d'anges adorateurs. Dans le tambour, c'est-à-dire la partie qui relie l'église à la coupole, sont représentés les prophètes et, dans les niches, les quatre évangélistes.

Si vous êtes attentif, vous remarquerez que les scènes et les figures représentées perdent de l'importance à mesure qu'elles descendent vers le sol, pour marquer le passage du monde divin au monde terrestre. Sur la voûte de l'arc de triomphe, vous verrez l'Annonciation, tandis que les absides latérales accueillent Saint-Joachim et Sainte-Anne, et l'abside centrale, détruite pour construire le chœur des moniales, était ornée à l'origine de l'image de la Vierge. Les voûtes accueillent les 8 apôtres, tandis que vers l'entrée, c'est-à-dire dans la zone occupée par les fidèles pendant la messe, resplendissent la Nativité de Jésus et le Transit de la Vierge.

 

Curiosité : Les inscriptions grecques que vous voyez parmi les mosaïques sont dues au fait qu'il s'agit d'une église où l'on emploie le rite byzantin. En effet, bien que l'église soit catholique, elle appartient à une circonscription de l'Église italo-albanaise et conserve la liturgie du rite byzantin qui est officiée pour les Italo-albanais, aussi bien en grec ancien qu'en albanais.

 

Ainsi se termine notre visite de l'église de la Martorana. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur