LES MERVEILLES DE LA TABLE, INTRODUCTION

Longueur Audioguide: 2.35
français langue: français

Bonjour, je suis Thomas, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte des saveurs de la cuisine palermitaine.

Les spécialités palermitaines par excellence se trouvent dans la rue, comme le sandwich à la rate, garni de tranches de rate et de poumons de veau frites dans le saindoux : vous le trouverez « schiettu », c’est-à-dire nature, ou maritatu, avec des tranches de fromage comme le caciocavallo ou la ricotta. Goûtez aussi les panelle, des beignets à base de farine de pois chiche ou les crocchè, des croquettes de pomme de terre frites, qui peuvent aussi garnir un sandwich. N’oubliez pas les arancine, des boulettes de riz panées et frites, généralement fourrées de sauce bolognaise, de petits pois et de caciocavallo, ou de cubes de jambon et de mozzarella fondante.

Un bon repas commencera par l’entrée la plus typique de Palerme : la caponata, des cubes d’aubergine frite et cuite dans une sauce tomate aigre-douce, avec du céleri, des câpres, des oignons et des olives vertes. Vous trouverez aussi le mussu e carcagnòlu, des abats de bœuf bouillis et assaisonnés de citron, ou la salade d’oranges et de bonites. Le mussu e carcagnòlu se trouve surtout dans la rue, dans les nombreux kiosques que vous trouverez dans toute la ville mais surtout dans le centre historique et les quartiers populaires.

Les plats principaux comprennent les Anelletti al forno, des pâtes en forme d’anneau cuisinées avec une sauce à la viande hachée, aux tomates et aux petits pois, passées ensuite au four. Les spaghettis aux bonites, aux pignons de pin et au fenouil sauvage sont aussi très répandus. Végétariens, ne manquez pas la pasta chî vròcculi arriminàti, avec du chou-fleur, des pignons de pin, des raisins secs et de la chapelure.

Ensuite, continuez avec les sarde a Beccafico, des bonites enroulées autour de chapelure, d’ail et de persil haché, de raisin sec, de pignons de pin, de sel, de poivre et d’huile d’olive et passées au four. L’arrosto alla palermitana est une côtelette passée dans de l’huile d’olive et de la chapelure qui est ensuite frite.

Impossible de ne pas déguster de dessert : choisissez entre les cannoli siciliani, fourrés à la ricotta, la cassata, à base de génoise, de pâte d’amande, de ricotta et de fruits confits, ou la frutta di Martorana, du massepain en forme de fruit.

 

Curiosité : saviez-vous que le dessert le plus vendu au monde est né à Palerme ? C’est en effet au chef palermitain Francesco Procopio dei Coletti que l’on doit l’invention de la glace !

La ville regorge de glaciers qui produisent leurs glaces de façon artisanale, pour tous les goûts. Si vous aimez la pistache, je vous conseille de goûter celles de Raffadali, qui concurrencent celles plus célèbres de Bronte.

 

Bon appétit !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur