ÉGLISE DE SAINT-JEAN ET MUSÉE DIOCÉSAIN, Présentation

Longueur Audioguide: 2.23
français langue: français

Non loin de l’élégant Palais Vitelleschi, se trouve l’ancienne église de Saint-Jean de Jérusalem, érigée entre la fin du XIIe et le début du XIIIe siècle. Elle appartenait à l’origine à l’Ordre des chevaliers de Malte.

Sa façade, qui date du début du XIIIe siècle, se caractérise par un portail central, surmonté d’un arc et de deux autres arcs latéraux. Si vous regardez celui de gauche, vous remarquerez que le linteau situé au-dessus est en réalité un sarcophage paléochrétien du IVe siècle, avec des figures en relief de sa défunte propriétaire, représentée faisant le geste antique de la prière.

La magnifique rosace centrale en étoile conserve également quelques écuelles de faïence bleu qui, à l'origine, en ornaient le tour.

À l’intérieur, vous remarquerez les trois nefs de style roman aux colonnes composites et aux croisées d'ogive. Prenez le temps d'admirer la magnifique fresque sur la moitié du mur, la Déposition de croix, peinte au début du XVIe siècle et attribuée à Pier Matteo d'Amelia.

Les trois absides sont, quant à elles, bien conservées. Elles sont le fruit d’un travail exécuté vers la fin du XIIIe siècle, qui a conféré au lieu un aspect gothique élégant.

Rattachée à l’arrière de l’église, se trouvait l’hôpital, dont la structure est encore existante.

 

Mettez à présent sur pause et reprenez une fois à l’extérieur.

 

À quelques mètres de l’église, au numéro 11 de la Via Roma, vous trouverez le Musée diocésain dans le Palais Épiscopal du XVIe siècle. Parmi les nombreuses œuvres, vous pourrez admirer : un panneau représentant le Sauveur bénissant, du XIIe siècle ; La Vierge allaitante d’Antonio del Massaro, dit Pastura ; quatre panneaux de Monaldo Trofi, artiste formé en Ombrie et à Viterbe, datant des deux premières décennies du XVIe siècle, dont vous reconnaîtrez la Déposition de croix et la Résurrection de Jésus ; deux toiles de Tommaso Conca, petit-fils du célèbre Sebastiano ; les bustes remontant au XVe siècle de Saint Théophane et de Saint Lituardo ; et enfin, toute l’argenterie et les précieux ornements liturgiques.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur