MOLE ANTONELLIANA, Histoire

Longueur Audioguide: 2.24
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Bonjour, je suis Thomas, votre guide personnel et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde.

Je vous accompagnerai aujourd’hui pour la visite de la Mole Antonelliana.

La Mole Antonelliana est l’un des endroits les plus beaux et les plus représentatifs de Turin !

C’est la première chose que vous remarquerez en regardant le panorama : une tour en béton armé et des poutrelles en acier, d’une forme curieuse, qui domine le centre de Turin.

L’architecte Alessandro Antonelli, qui lui a donné son nom, l’a conçue dans le style typique mélange XIXᵉ siècle, un style qu’il avait déjà expérimenté en travaillant sur la coupole de la basilique San Gaudenzio dans sa ville natale, Novare.

Cela vous semblera étrange, mais le palais était à l’origine une synagogue, c’est-à-dire une église juive.

Lorsqu’en 1848, la Constitution de Charles-Albert accorda la liberté de culte pour tous, la communauté juive a acheté le terrain pour y construire un nouveau temple, annexé à une école. Le projet était grandiose : il prévoyait de rehausser la construction mais les coûts et les délais augmentèrent et la communauté juive renonça au projet. C’est ainsi que l’architecte fut contraint d’interrompre le chantier avec un toit plat temporaire.

Quelques années plus tard, la ville de Turin se mit d’accord avec la communauté juive en lui concédant un autre terrain où construire une nouvelle synagogue en échange de la Mole. L’administration de la ville put ainsi finir de construire l’édifice à ses frais, avec comme objectif de le transformer en un monument pour l’Unité d’Italie à dédier au roi Victor-Emmanuel II.

Les travaux ont donc repris, avec toutefois de nombreuses difficultés, dont un tremblement de terre, et en 1889 la Mole était enfin prête : mais l’architecte ne put voir l’achèvement de son « rêve vertical » car il mourut l’année précédente, à quatre-vingt-dix ans. C’est son fils Constanzo qui termina la flèche.

On avait déjà compris en 1908 que la Mole était un endroit parfait pour un musée lorsqu’elle abrita le Musée du Risorgimento, musée qui fut, cependant, transféré trente ans plus tard au Palais Carignano. Elle ne fut plus utilisée par la suite que pour des expositions temporaires.

 

CURIOSITÉ : En 1889, lorsqu’elle fut terminée, avec ses 167 mètres et demi de haut, la Mole Antonelliana était l’édifice en maçonnerie le plus haut d’Europe !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur