PALAIS CARIGNANO, Musée Du Risorgimento

Longueur Audioguide: 2.46
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

À l’étage supérieur du Palais Carignano vous pouvez visiter le Musée national du Risorgimento. Vous reparcourrez ici les étapes du long et difficile chemin de l’unification nationale italienne, en parfaite harmonie entre les environnements et les vestiges historiques. Le cœur de l’exposition est représenté par les décennies du milieu du XIXᵉ siècle, mais vous partez du XVIIIᵉ pour arriver jusqu’aux guerres mondiales du XXᵉ siècle.

Il faut savoir que les membres de la branche principale des Savoie considéraient le palais Carignano comme la véritable « maison » de la famille, tandis que le Palais Royal, qui n’a jamais été vraiment terminé, était plutôt la résidence officielle et le lieu pour les réceptions.

Charles-Albert, qui est né en 1798 précisément au palais Carignano et y vécut pendant plus de trente ans, décida de le transformer en lieu-symbole du programme politique des Savoie : réaliser l’unité nationale en libérant les régions qui étaient encore sous domination étrangère.

Imaginez l’émotion, 22 ans plus tard dans ce même palais, de son fils Victor-Emmanuel II lorsqu’il prononça devant le Parlement le célèbre discours qui contenait cette phrase « nous ne sommes pas insensibles au cri de douleur qui, de nombreuses parties d’Italie, monte vers nous ». Ce fut le début de la dernière phase décisive des guerres d’indépendance nationale. Victor-Emmanuel sera justement le premier Savoie à pouvoir porter le titre de « roi d’Italie »

L’endroit le plus mémorable de votre visite est sans doute la grande salle de bal ovale de Guarini, transformée en austère salon où se réunirent d’abord la Chambre des députés du Royaume de Sardaigne, puis le Parlement italien. Le siège de la présidence et les bancs des députés ont accueilli tous les grands acteurs du Risorgimento italien. Mais même si elle était désormais chargée d’histoire, la salle était insuffisante pour accueillir tous les parlementaires de l’Italie unie.

En attendant l’achèvement de l’arrière du palais, avec une nouvelle salle rectangulaire de 800 mètres carrés, les séances du Parlement italien se tinrent dans un pavillon provisoire en bois, construit dans le jardin.

 

CURIOSITÉ : La salle de la « Chambre italienne », avec les bustes des quatorze présidents depuis 1848, a été achevée en 1865, mais elle n’a jamais été utilisée car, entre-temps, la capitale de la nation fut déplacée à Florence.

Ainsi se termine notre visite du Palais Carignano à Turin. MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur