PÔLE ROYAL, Palais Royal Extérieur

Longueur Audioguide: 2.43
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Savez-vous pourquoi un souverain décide de déplacer la capitale du royaume d’une ville à l’autre ? Généralement c’est parce qu’il veut aussi aller y vivre ! Et effectivement, Emmanuel-Philibert de Savoie quitta Chambéry à la moitié du XVIᵉ siècle pour se transférer à Turin. Dans les premiers temps, il accepta de partager sa demeure avec l’évêque, dans le palais à côté de la Cathédrale, mais il décida rapidement de se faire construire une nouvelle résidence digne de son rang. Au cours des trois siècles suivants, le Palais royal fera l’objet de changements incessants, des ajouts et des réfections, qui impliqueront tous les meilleurs architectes en activité à Turin du XVIIᵉ au XIXᵉ siècle. Dans son ensemble, l’édifice a une structure baroque mais durant la visite, vous pourrez identifier les différentes étapes de sa construction.

Gardez à l’esprit que Palais royal n’est resté le siège de la monarchie que seulement jusqu’en 1865, lorsque les Savoie transférèrent la capitale du royaume tout d’abord à Florence puis à Rome. Après avoir perdu son rôle de résidence, le bâtiment a été transformé en bureaux et certaines salles historiques furent ouvertes au public. Lorsqu’en, 1946, l’Italie est devenue une république, le palais connut une longue période d’abandon, mais il fut ensuite transformé en un musée permanent.

Le palais donne sur une petite place qui est séparée de la Place du Château par une grille en métal monumentale. Observez-la attentivement car il s’agit de l’œuvre d’art d’un architecte et peintre du XIXᵉ siècle très apprécié des Savoie. Sur les piliers d’accès, vous pouvez voir les très jolies statues équestres de deux personnages mythologiques : ce sont Castor et Pollux, les fils jumeaux de Zeus.

Comme vous pouvez le voir, la façade en brique du XVIIᵉ est dotée de deux ailes latérales symétriques plus élevées, qui ont été réalisées par deux architectes qui étaient père et fils. La symétrie est interrompue uniquement sur la gauche par la curieuse coupole de la Chapelle du Saint Suaire, conçue par le même architecte que celui du Musée égyptien, Guarino Guarini.

Le bâtiment est organisé autour d’une cour carrée et relié aux autres structures qui forment le grand corps du palais, avec de longues ailes qui sont en saillie à droite sur la Place du Château et derrière vers les jardins.

 

CURIOSITÉ : Saviez-vous que les Jardins royaux ont été en partie réalisés par le même architecte que celui à qui nous devons les jardins légendaires du roi de France à Versailles ? Vous verrez de jolis jeux d’eau et de splendides allées fleuries !

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur