BASILIQUE DEI FRARI, Assomption - Le Titien

Longueur Audioguide: 2.15
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

La première chose que vous aurez remarquée en rentrant dans l’église dei Frari est sûrement l’énorme tableau de l’Assomption sur le maître-autel : haut de plus de sept mètres, ce « retable » cette à dire une peinture destinée à dominer l’autel, fut commencé par Le Titien en 1516 et posé au-dessus de l’autel le 18 mai 1518, un jour vraiment mémorable. Vous ne pouvez pas ne pas être fasciné par ce chef-d’œuvre qui, avec ses couleurs rouges, semble allumer toute la basilique.

Imaginez que lorsqu’il obtint cette commande, Le Titien n’avait que 26 ans ! L’œuvre est une explosion de couleurs et d’actions. De nombreux personnages illustres qui ont visité les Frari au cours des siècles se sont enthousiasmés pour ce tableau. L’écrivain allemand Hermann Hesse l’a même défini comme « le tableau des tableaux ». Et pourtant, vous ne le croirez peut-être pas, mais les frères franciscains eux-mêmes, ébahis par la portée révolutionnaire de cette œuvre, voulaient presque la refuser !

Même si Le Titien crée un effet dynamique qui ressemble à un tourbillon, vous pouvez facilement remarquer que la scène est divisée en trois parties distinctes : celle humaine en bas, celle d’intermédiation au centre, et celle divine en haut. Dans la partie inférieure, vous voyez les apôtres qui, au lieu d’assister recueillis, gesticulent de manière animée en levant les bras au ciel. Au centre, se trouve la Vierge qui fait l’intermédiaire entre l’humain et le divin et qui monte au paradis en tournant sur elle-même, soutenue par un nuage et entourée par une multitude d’angelots. Marie a le visage d’une femme commune : le manteau gonflé par un vent divin soulève aussi sa tunique, en montrant, étonnamment, un pied nu. Une intense lumière dorée enveloppe toute la zone supérieure où un Père Éternel âgé mais vigoureux, se penche vers la Vierge. Avec cette œuvre, Le Titien a immédiatement conquis le centre de la scène artistique : l’Assomption est une pierre angulaire de l’histoire de l’art pour la puissante énergie des personnages, les couleurs chaudes et somptueuses et le parfait équilibre de composition en dépit de la fougue dans les gestes et les poses.

 

CURIOSITÉ : Une des perplexités suscitées par l’Assomption au moment de son inauguration était le manque de dignité des apôtres : Le Titien expliqua avoir pris pour modèle le caractère fruste des gens de la mer de Chioggia, en rappelant que beaucoup parmi les disciples de Jésus étaient justement des pêcheurs !

 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur