CÀ REZZONICO, ÉTAGE NOBLE

Longueur Audioguide: 2.50
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Et votre visite débute précisément par la salle de bal, la plus vaste du premier étage, en haut du majestueux grand escalier. Avez-vous déjà vu une maison avec une telle entrée ? Imaginez un peu quels personnages pouvaient être ces Rezzonico, pour étonner leurs hôtes avec de tels effets scéniques ! Et regardez ces décorations ! Faites attention à l’artifice des fausses architectures peintes sur les murs et au plafond afin de vous donner une idée de l’espace encore plus vaste. Baissez maintenant les yeux : ce type de sol, fait de fragments de marbre et de pierres naturelle agglomérés à de la chaux et polis s’appelle précisément « terrazzo alla veneziana » et il s’utilise encore aujourd’hui. Le beau mobilier et les belles sculptures que vous voyez le long des murs sont d’Andrea Brustolon, le créateur de meubles vénitien le plus fantasque du XVIIIᵉ siècle, célèbre surtout pour ses statues de pages maures. Si vous regardez ensuite sur le mur, vous pouvez voir le blason de la famille Rezzonico entouré de peintures de tissus dorés.

De la salle de bal, transportez-vous à la Salle de l’allégorie nuptiale, baptisée ainsi en raison de la brillante fresque de Giambattista Tiepolo au plafond : la salle contient même une petite chapelle, pour les impérieuses exigences religieuses. Vous arrivez, ensuite, à la Salle des pastels, où vous pouvez admirer quelques œuvres de Rosalba Carriera, une portraitiste vénitienne raffinée qui devint célèbre dans toute l’Europe. Mais il vous manque encore la Salle des tapisseries, avec le splendide mobilier et un cycle de tapisseries flamandes et, pour terminer en beauté, un salon avec une autre fresque de Tiepolo et une vue extraordinaire sur le Grand Canal.

C’est le moment de traverser le « portego » qui fait communiquer la façade avec l’arrière du palais : un élément architectural que vous trouvez souvent dans les bâtiments et villas vénitiennes. Ici, vous entrez tout de suite dans la salle des Tiepolo. L’auteur du tableau au plafond est Giambattista, le plus fantaisiste et le plus lumineux des peintres du XVIIIᵉ siècle européen, tandis que les toiles aux murs sont de ses fils Giandomenico et Lorenzo. Après vous être rempli les yeux des merveilles de Tiepolo, passez dans la bibliothèque et dans une salle remplie de peintures, de sculptures et de lustres de Murano.

 

CURIOSITÉ : Vous devez savoir que Rosalba Carriera fut aussi une miniaturiste extraordinaire qui devait le début de son succès…. au tabac à priser ! Elle est, en effet, devenu célèbre en peignant des personnages de femmes sur les tabatières qui sont, ensuite, devenues sa marque de fabrique.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur