GRAND CANAL, HISTOIRE

Longueur Audioguide: 2.29
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Le Grand Canal est long d’environ quatre kilomètres. Vous pouvez admirer de spectaculaires régates historiques et il est traversé par une telle quantité d’embarcations que des limitations ont été introduites pour réduire l’impact des vagues causées par les moteurs. Il divise le centre de Venise en deux parties en décrivant un large « S » majuscule et sa largeur varie entre 30 et 70 mètres. Ses rives sont reliées par trois ponts : Scalzi, Rialto et Académie.

La succession de bâtiments nobles privés et anciens n’a d’égal dans aucune autre ville au monde : déjà dans les siècles précédents, les voyageurs remarquaient avec stupeur qu’il y avait beaucoup plus de palais à Venise que dans n’importe quelle autre capitale. L’enfilade de palais le long du Grand Canal reflète la splendeur de la classe dominante vénitienne, composée de familles nombreuses et très grandes, souvent reliées entre elles par des liens matrimoniaux compliqués. L’absence de royauté et de cour, remplacées par les institutions républicaines, n’a pas empêché le développement de familles patriciennes qui participaient au Grand Conseil et qui voyaient, périodiquement, l’un de leurs membres arriver au sommet du pouvoir en occupant la fonction à vie de Doge.

Chaque palais du Canal a sa propre histoire, liée aux personnages qui l’ont habité. Des bâtiments byzantins les plus anciens jusqu’aux rappels « en style », les rives du Grand Canal sont une anthologie de modèles architecturaux où dominent le gothique et le classicisme. Toutes les façades sont, cependant, percées par une quantité de fenêtres, balcons et loges qui allègent la construction et mettent en valeur l’effet théâtral.

Je vous raconterai une par une l’histoire des édifices que vous croiserez le long du Grand Canal, en partant de la gare ferroviaire pour aller vers Saint Marc. La gare de Venise, devant laquelle se trouve l’embarcadère des vaporettos, s’appelle Santa Lucia à la mémoire d’une église qui fut détruite pour faire place aux voies.

 

CURIOSITÉ : Encore avant de partir, au-delà du Canal, vous pouvez remarquer le portique à quatre colonnes et la coupole verte de l’église de San Simeone Piccolo, élégante construction néo-classique de la première moitié du XVIIIᵉ. Ont dit qu’en la voyant Napoléon s’exclama étonné : « j’ai vu beaucoup d’églises sans coupole, mais je n’ai jamais vu une coupole sans une église dessous ! » 

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur