GRAND CANAL, SANTA MARIA DE LA SALUTE

Longueur Audioguide: 3.08
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

La splendide église que vous avez devant vous, Santa Maria della Salute, est le chef-d’œuvre génial de Baldassarre Longhena, le plus fantaisiste et infatigable architecte du XVIIᵉ ! Sa spécialité était de réussir à insérer ses monuments de manière théâtrale dans le cadre environnant et beaucoup de ses projets étaient tellement grandioses qu’ils sont restés inachevés ! La Salute, en revanche, est l’un des plus complets. Il ne s’est, ici, surtout pas limité à l’église car il a également dessiné les escaliers, le parvis, le maître-autel et la décoration en mosaïque du sol !

La Salute est naît comme ex-voto de la ville en remerciement pour la fin de la peste de 1630 : pour vous donner une idée de sa dévastation, imaginez que la population n’a jamais réussi à récupérer le niveau qu’elle avait atteint avant. L’église a été commencée l’année suivant la fin de l’épidémie, mais il a fallu cinquante ans de travaux pour la terminer. La coupole en forme octogonale veut être une sorte de couronne en l’honneur de la Vierge dont vous voyez d’ailleurs sa statue au sommet. Chaque façade ressemble à un arc de triomphe, rempli d’une foule de statues.

 

Mettez maintenant sur pause et allez à l’intérieur.

 

Vous voyez un peu l’effet de cet intérieur d’un seul morceau ? Tout est là : six chapelles sur les côtés et un couloir tout autour, une église lumineuse et sereine qui fait la joie des amoureux du baroque et de la peinture de la Renaissance. Si vous voulez voir un chef-d’œuvre que Le Titien a peint sur le tard, allez tout de suite au troisième autel à gauche et profitez en même temps de la spectaculaire composition en marbre qui orne le maître-autel et qui, elle aussi, a été dessinée par Longhena.

 

Elle vous a plu cette grandiose Pentecôte du Titien ?

Mettez alors sur pause et allez dans la sacristie.

 

Ici, dans la sacristie, je vous signale une Cène de l’habituel Tintoret et surtout une fantastique « compilation » du Titien, avec des œuvres de plusieurs périodes ! Le Saint Marc sur son trône est l’une des premières productions publiques du Titien où son originalité ressort tout de suite avec la tête du personnage principal qui reste dans l’ombre ! Les trois scènes des épisodes de la Bible que vous voyez sur le plafond ont été, quant à elles, peintes trente ans plus tard. Naturellement les perspectives vertigineuses s’expliquent par le fait que les tableaux devaient être observés du bas.

 

CURIOSITÉ : Savez-vous combien de pieux l’architecte Longhena a fait planter pour soutenir la totalité du complexe della Salute et consolider le terrain ? Plus d’un million ! Imaginez un peu l’organisation !

Ainsi se termine notre visite du Grand Canal : MyWoWo vous remercie et vous donne rendez-vous à une autre merveille du monde !

 

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur