PALAIS DES DOGES, Porta Della Carta Et Cour

Longueur Audioguide: 2.07
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

L’entrée monumentale que vous avez devant vous, coincée entre Saint Marc et le Palais des Doges, constitue le point de raccord entre les deux principaux édifices de Venise. Il s’agit de la très riche Porta della Carta, une somptueuse œuvre architecturale et décorative du gothique tardif, réalisée dans la première moitié du XVᵉ siècle. Elle s’appelle ainsi car les écrivains publics s’y réunissaient et parce qu’elle est proche du lieu où les « papiers », c’est-à-dire les archives des documents, nationaux étaient conservés. Au-dessus de la corniche, vous voyez la représentation du Doge Francesco Foscari agenouillé devant le lion ailé qui tient sa patte posée sur un livre ouvert, symbole de l’évangéliste Marc (protecteur de Venise) et adopté comme emblème officiel de la République.

Passez maintenant sous l’arche d’entrée et après avoir traversé un portique profond et obscur, vous arriverez dans la lumineuse cour principale. Dans cette cour, vous pouvez admirer la synthèse des différentes phases de la construction et des styles architecturaux qui se sont succédés dans le Palais à travers les siècles. Vous retrouvez, sur deux côtés, la galerie d’arcs en ogive que vous avez déjà admirée de l’extérieur, tandis que le fond est une spectaculaire scène de la Renaissance.

Si vous regardez la façade dite « façade de l’horloge », dominée par la coupole de la basilique Saint Marc, vous pouvez avoir une idée de l’aspect « nu » de l’église, simplement revêtue de briques, sans la couverture en marbre et les bas-reliefs de la façade principale.

Du côté du fond, qui sépare la cour principale de la cour des sénateurs, vous pouvez gravir un majestueux escalier qui fut construit vers la fin du XVᵉ siècle et qui constitue l’accès principal à l’étage supérieur, ou « premier étage noble » du palais. Il a été baptisé « escalier des Géants » en raison des statues monumentales de Mars et Neptune, dieux de la guerre et de la mer, œuvres du XVIᵉ siècle de Jacopo Sansovino.

 

CURIOSITÉ : Il faut savoir à propos du Doge Francesco Foscari que vous avez vu sur la corniche de l’entrée, qu’il a eu une infinité de problèmes à cause d’un enfant un peu dissipé qui s’appelait Jacopo. L’histoire racontée par le poète anglais George Byron a ensuite été mise en musique par Giuseppe Verdi dans l’œuvre « Les deux Foscari ».

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur