SAINT MARC, BASILIQUE - LE TRÉSOR

Longueur Audioguide: 3.01
Auteur: STEFANO ZUFFI E DAVIDE TORTORELLA
français langue: français

Saint Marc est un coffret infini de merveilles, mais si vous voulez vraiment vous enivrer de la splendeur des temps passés, pénétrez dans ce coffret : le Trésor de la basilique.

Dès l’entrée, vous êtes conquis par le charme de ces petits espaces, arrachés aux restes d’une très vieille tour du premier palais des Doges. L’excellent récent agencement, avec des lumières bien étudiées, exalte au maximum les matériaux des objets exposés dans les vitrines : l’or, l’albâtre, le cristal de roche, l’onyx et les minerais précieux.

Vous êtes dans l’un des plus riches trésors ecclésiastiques de toute l’Europe qui fut, heureusement, épargné par l’occupation napoléonienne. Ces chefs-d’œuvre d’orfèvrerie et de sculpture remontent pour la plupart à un célèbre épisode historique : la Quatrième Croisade. À cette occasion, au lieu de marcher sur Jérusalem, les croisés mirent Constantinople à feu et à sang. Les Vénitiens, guidés par le Doge Enrico Dandolo, ramenèrent dans la Sérénissime un butin stupéfiant d’œuvres d’art byzantines.

Les vitrines se présentent en ordre chronologique. On commence par des récipients de production romaine, égyptienne et asiatique : des coupes, des fioles, des vases, des amphores. Je vous signale le magnifique verre réalisé pour un empereur byzantin, avec le bord décoré de plaquettes en émail.

Ensuite, vous pouvez admirer des objets aux formes insolites comme un brûle-parfum en argent doré en forme d’église, avec de nombreuses coupoles ajourées, ou bien la « Grotte de la Vierge », un gros bloc de cristal de roche où l’on distingue une statuette de Marie. Ne manquez pas non plus les deux icônes de l’archange Saint Michel, en émail, argent et filigrane, réalisées par de très fins artistes byzantins. Dans la première icône, le personnage de l’ange guerrier est en relief, en émaux colorés ; dans la seconde, il affleure, très élégant, sur une plaque d’or.

Et encore, dans un crescendo éblouissant, un défilé d’œuvres d’orfèvrerie gothique s’exhibe sous vos yeux, je vous signalerai le devant d’autel martelé du début du XVᵉ provenant de l’ancienne cathédrale de Venise, l’église San Pietro di Castello.

Une dernière merveille vous attend près de la sortie : l’historique Chaire de Saint Marc, un imposant bloc de marbre avec des reliefs du sixième siècle.

 

CURIOSITÉ : Vous ne le croirez pas, mais il fut un temps où le trésor était encore plus riche qu’aujourd’hui : une partie a été vendue à la fin du XVIIIᵉ pour payer les frais d’occupation de l’armée de Napoléon et, quelques années plus tard, une autre partie a servi pour financer la restauration de la basilique Saint Marc. Imaginez la taille du trésor il y a trois siècles !

Téléchargez gratuitement MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur