ARÈNES, Présentation

Longueur Audioguide: 2.42
français langue: français

Bonjour, je suis Lucile, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : les Arènes de Vérone.

 

Je vais vous parler du plus grand monument archéologique de toute l'Italie du Nord !

L'entrée dans le centre-ville de Vérone est spectaculaire. Et cela, peu de villes au monde peuvent s'en vanter !

L'accès habituel se fait à travers le double arc appelé « Portoni di Bra », un vestige des murs qui entouraient la ville à la fin du XIVe siècle.

Une fois l'arc passé, s'ouvre à vous une vaste place triangulaire, entourée d'édifices monumentaux de plusieurs époques. Un côté – à gauche si vous entrez – se caractérise par une série de restaurants et de bars dont les terrasses occupent le liston, un large trottoir réalisé au XVIIIe siècle avec des dalles de marbre rouge de très haute qualité provenant des monts alentours. Si vous regardez de plus près, vous remarquerez beaucoup de fossiles de coquillages en forme de spirale.

 

Au centre de la place, comme un gigantesque vaisseau de pierre, surgit la silhouette des Arènes et leurs 72 arcades de pierre. Cet amphithéâtre romain date du 1er siècle après Jésus Christ et est, pour sa grandeur, le troisième qui est arrivé jusqu'à nous : de forme elliptique, il mesure 140 mètres de longueur et 110 de largeur. Vous saviez qu'à l'origine il était encore plus grand ? En effet, de sa structure externe, de trois niveaux d'arcs, il ne reste qu'une partie appelée « aile ». Le reste fut détruit par un tremblement de terre en 1183. Cette grande quantité de pierre permit de construire les églises et les édifices de style roman.

 

La partie interne est quant à elle particulièrement bien conservée. Les gradins disposent de 44 séries de places où peuvent s'asseoir environ vingt-deux mille spectateurs ! Le parterre a été restauré et, depuis 1913, tous les étés, il est le décor de spectaculaires représentations d’œuvres lyriques qui attirent les foules. Personne ne peut oublier la mise en scène de Aida, la célèbre œuvre de Verdi située dans l’Égypte antique.

 

Je vous salue avec une curiosité : vous savez d'où vient le nom italien « arena » ? De l' « harena » c'est-à-dire le sable qui était utilisé au centre du monument pour recouvrir la zone de combat pour absorber le sang des gladiateurs et des animaux.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur