BASILIQUE DE SANT'ANASTASIA, Présentation Et Intérieur

Longueur Audioguide: 3.11
français langue: français

Bonjour, je suis Lucile, votre guide personnelle et, avec MyWoWo, je vous souhaite la bienvenue à la découverte de l’une des merveilles du monde : l'église gothique de Sant’Anastasia, la plus grande de Vérone.

 

Construite par les frères Dominicains à partir de 1290, elle surgit à l'extrémité du centre historique : la partie postérieure, qui accompagne un haut campanile en pointe, donne sur l'Adige. La belle église s'élève sur une place pittoresque, fermée sur la gauche par quelques constructions du XIVe siècle en briques et en pierres comme la petite église de San Giorgetto et l'entrée du couvent surmontée d'un sarcophage à baldaquin.

Non loin de là, vous trouverez également l'historique Palazzo Forti qui accueille souvent des expositions d'art.

Maintenant, faites une pause dans l’enregistrement et reprenez-le une fois à l’intérieur.

 

 

La façade, simple et austère, est restée inachevée. Le revêtement n'est présent que sur la partie basse, au centre de laquelle s'ouvre un grand double portail, riche de sculptures du XIVe siècle.

 

L'intérieur, divisé en trois nefs par des piliers, présente une lumineuse structure du XIVe siècle, enrichie d'extravagants ornements de style gothique et Renaissance : autels, fresques et reliefs font de l'église une véritable galerie d'art.

Le noir et le blanc, les couleurs de la bure et de la cape des Dominicains, prévalent dans les décorations et sur les sols qui remontent à 1462.

Les bénitiers de style Renaissance, soutenus par des statues de « bossus », se trouvent au niveau des deux premiers piliers.

Les parois latérales présentent une série de grands autels, décorés de tableaux et de fresques.

 

Les chapelles valent le coup d’œil.

Dans la chapelle principale, avec le maître-autel, décorée d'une grande fresque du XIVe siècle représentant le Jugement Dernier, vous pourrez admirer un sépulcre finement travaillé de 1425, associant peinture et sculpture.

 

La chapelle à droite du maître-autel est recouverte de briquettes en terre cuite sculptées par Michele da Firenze vers 1435 et sur l'arc d'entrée, vous remarquerez très certainement la splendide fresque représentant saint Georges qui combat un dragon, un chef-d’œuvre de Pisanello, dont je vais vous parler d'ici peu. 

Dans la dernière chapelle à droite, vous verrez plusieurs tombes ainsi qu'une fresque sculptée, représentant la famille Cavalli présentée à la Vierge, réalisée à la fin du XIVe siècle par Altichiero, le peintre véronais le plus important de cette époque.

 

 

Curiosité : pendant longtemps, la fresque de Pisanello était exposée dans la sacristie de l'église. Après des débats plutôt animés, elle a été replacée dans son lieu d'origine, sur la partie haute de l'arc. Un support multimédia permet d'observer les moindres détails.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur