CASTELVECCHIO, Musée Deuxième Partie

Longueur Audioguide: 2.47
français langue: français

Une fois au premier étage, en partant de la salle numéro 13, plusieurs Vierges à l'enfant ouvrent la section dédiée à la peinture vénitienne du XVe siècle et vous accompagneront jusqu'à la salle de la Tour, également connue son le nom de « Salon de Mantegna ».

La comparaison entre deux grands peintres est particulièrement intéressante : Giovanni Bellini et Andrea Mantegna. Les deux artistes, du même âge, étaient d'ailleurs très liés car Mantegna avait épousé la sœur de Bellini.

La comparaison entre ces œuvres similaires pour leurs dimensions et leur sujet montre comment Giovanni Bellini exprimait avec délicatesse les sentiments alors que Mantegna privilégiait une composition austère et monumentale.

Parmi les artistes de cette section, vous admirerez Carlo Crivelli, Vittore Carpaccio et d'autres représentants de l'école véronaise.

 

Après avoir parcouru ces salles, déambulez parmi une belle collection d'armes anciennes. Vous pourrez observer de plus près, suspendue sur une passerelle, la magnifique statue équestre de Cangrande della Scala, que nous avions déjà vue depuis la cour. Nous pouvons admirer le célèbre sourire du seigneur de Vérone, qui esquisse un sympathique geste de salut. Le jeu architectural conçu par Carlo Scarpa, dans un contexte de structures et de lumières entre intérieur et extérieur, est splendide et très suggestif.

 

Les salles successives vous feront découvrir la peinture du XVIe au XVIIIe siècle.

D'imposants retables rythment l'évolution de la peinture à Vérone pendant la Renaissance.

La troisième salle est la plus importante. En plus des petits, mais néanmoins très beaux, tableaux du Tintoret, certaines œuvres du plus grand peintre véronais sont exposées : Paolo Caliari dit le Véronèse.

Protagoniste absolu de la scène picturale du XVIe siècle en Vénétie, le peintre s'est formé dans sa ville natale avant de rejoindre Venise. Le très élégant tableau de la Madonna in trono est sa première grande œuvre, qu'il a réalisée à seulement vingt ans.

Le rideau derrière la Madone est peint dans la teinte de prédilection de l'artiste, nommé désormais le « vert Véronèse ».

La visite du musée se termine avec les salles consacrées à la peinture baroque et au XVIIIe siècle vénitien, avec des toiles de Sebastiano Ricci, Tiepolo, Guardi et Pietro Longhi.

 

Curiosité : la collection de peinture sur pierre est particulièrement intéressante. Au XVIe siècle, c'était une spécialité de la production artistique de Vérone.

Ces petites tablettes de pierre noire, appelée « pierre de touche », polies et lisses étaient utilisées par les peintres pour réaliser des scènes nocturnes.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur