CANAUX, HISTOIRE DEUXIÈME PARTIE

Longueur Audioguide: 2.13
français langue: français

Quand les canaux d'Amsterdam furent naturellement creusés, toute la zone connut de grands changements architecturaux et de nouveaux édifices furent construits.

Les rives furent divisées en parcelles résidentielles exiguës : les citoyens les plus aisés en acquirent deux ou trois pour pouvoir construire des habitations plus confortables.

Le manque de terrain disponible fut compensé par la hauteur des édifices, tous hauts de trois ou quatre étages et équipés d'un grenier. Vous saviez que les habitants payaient leurs impôts en fonction de la largeur des façades ? Je vous laisse imaginer pourquoi elles sont si étroites et les escaliers sont si étriqués... Et c'est justement pour cette raison que les façades disposent toutes d'un treuil pour monter et stocker les marchandises. D'ailleurs, si vous regardez plus attentivement, vous remarquerez que les façades penchent un peu vers l'avant... C'est pour éviter que les marchandises chargées sur les treuils n'endommagent les façades.

Un des protagonistes de la phase initiale des travaux fut le sculpteur et architecte Hendrick de Keyzer, auteur d'un des édifices les plus anciens et les plus importants du Herengracht, le Huis Bartolotti, aujourd'hui partie intégrante du musée du théâtre.

L'édifice porte le nom de Guglielmo Bartolotti, un Italien converti au calvinisme qui avait légué d'importants biens à un parent hollandais, Willem van der Heuvel. Ce dernier demanda alors au plus grand architecte de l'époque de construire un immeuble à la façade aussi élégante qu'élaborée. Il changea également de profession et, de brasseur, il devint banquier.

Le fils de l'architecte Hendrick de Keyzer, Pieter, fut lui aussi l'auteur d'un autre très bel édifice, le Huis met de Hoofden, appelé aussi la « maison aux têtes » en raison des bustes de divinités sur la façade. Il est surtout l'architecte de la Westerkerk, l'église de l'ouest, qui donne sur le Prinsengracht, le canal des princes, et dont le campanile constitue le point de repère de tout le quartier.

À quelques pas, vous trouverez la maison d'Anne Frank, où la jeune fille et sa famille se cachèrent pendant environ deux ans.

Sachez que les canaux d'Amsterdam sont inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 2010.

Curiosité : malgré leur précision géométrique, les canaux délimitent un véritable archipel, dont le terrain mouvant est consolidé par des milliers de piliers de bois. Pour obtenir ces canaux, les régions les plus boisées des Pays-Bas ont presque toutes été rasées.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur