MUSÉE VAN GOGH, Autoportraits

Longueur Audioguide: 2.41
français langue: français

Entre 1885 et 1889, Vincent Van Gogh peignit plus de 43 autoportraits. Ces toiles, réalisées surtout lorsque son mal-être intérieur était intense, permettent de retracer son parcours de vie qui fut court et particulièrement douloureux.

Elles ont été influencées par des événements importants de sa vie. Un drame l'obligea à quitter Nuenen : son père mourut d'un infarctus après une dispute avec son fils et le prêtre du village l'accusa d'avoir violé une jeune fille qui avait posé pour lui.

En 1886, il déménagea à Paris où son frère Theo dirigeait une galerie d'art. Commença alors une période, la dernière de sa courte vie, d'intense production artistique.

L'Autoportrait au chapeau de feutre gris, un des plus célèbres, a été réalisé lors de son séjour à Paris. Sa luminosité et sa retenue rappellent les différentes influences culturelles de la ville.

À Paris, capitale de l'art au XIXe siècle, Van Gogh fréquentait les impressionnistes et Toulouse-Lautrec était un de ses camarades de classe. Sa forme d'expression prit un tournant décisif : les couleurs obscures de Nuenen firent place à une peinture plus légère et plus lumineuse.

Van Gogh n'abandonna pas pour autant le réalisme. Il écrivit à sa sœur : « Je recherche une ressemblance plus profonde que celle qu'obtient le photographe » et ses autoportraits confirment ses intentions. Comme vous pouvez voir, ils sont très pénétrants et reflètent ses différents états d'âme ainsi que ses conditions physiques.

Sur certaines toiles, l'artiste est négligé, avec une barbe de plusieurs jours, des yeux très creusés, sans dents, alors que sur d'autres, il est presque élégant. Vous remarquerez que sur certains tableaux, il s'est représenté avec les cheveux roux alors que sur d'autres, ils sont gris cendré. Après décembre 1888, ses autoportraits, réalisés alors qu'il était très malade, mettent en avant la pâleur de sa peau. Les dernières toiles, peintes à Saint-Rémy, où dans un moment folie il se coupa l'oreille, montrent des bandes ou sa tête tournée vers la droite pour cacher la blessure. Vous vous rendrez compte qu'il ne se représenta que rarement comme un peintre.

Curiosité : le célèbre Autoportrait sans barbe, de 1889, est un des tableaux les plus chers de tous les temps. Dites-vous qu'il a été vendu 71,5 millions de dollars en 1998, à New York.

Téléchargez MyWoWo, l'application qui vous racontera les plus belles merveilles du monde !

Partagez sur